Newsletter du Lundi
14/10/19

Paru le

les indiscrets du 20 mai 2019

--> Comment c'était la 4° édition de Vivatech ? En chiffres : 13 000 start-up, 124 000 visiteurs, 2 500 journalistes et 125 pays impliqués. Dans ce grand barnum, PetitWeb décerne la palme du buzz à LVMH (3 personnes pour alimenter le compte Twitter) et BNP. A noter, une forte présence de tech for good, des stands un peu faiblards de Facebook et Google. Signalons,  sur le mur du stand Facebook, la mention "GAFA, payez vos impôts!". Voisin de Google, Qwant dévoile comment sont traités les selfies. Spectaculaire aussi, la différence de rythme entre les grands groupes, stars du salon, et les plateformes : Thierry Bolloré de Renault confie avoir mis cinq ans à passer un partenariat avec Google et deux ans à le faire passer dans les véhicules...

--> Côté stands, dans un univers dominé par les écrans, on a adoré le contre-pied tout en fleurs naturelles de MylittleParis, et les RH virtuelles sur le stand Manpower (on attend toujours de savoir si le bot nous a jugés aptes à travailler dans le digital). En termes de techno, le scan corporel a le vent en poupe : LVMH a récompensé 3Dlook à son start-up challenge. Et la cellule d'innovation H et M présentait également un projet de Scan corporel avec essai de ses vêtements, en test dans plusieurs boutiques. Sans oublier les combats de robots dans l'arène EDFpulse.

--> Cette gigantesque foire (on a même repéré des exposants de produits ménagers de la Foire de Paris, hébergés par la région Nord), a besoin de boussole. Le Hub organise ainsi une très lucrative activité de visite guidée de Vivatech pour les entreprises (163 tours cette année !). Suivez le guide, le Hub  a été rejoint cette année par... Le groupe de luxe Richemont ! Côté géographie, on a découvert de nouveaux pays, comme l'Arménie, qui se veut la "Silicon Valley du Caucase" et son projet Rinarmenia, un nouveau protocole Internet, soutenu par Louis Pouzin. Jean-Michel Billaut a profité de Vivatech pour mettre en relation cette ambitieuse start-up avec l'Estonie. Ça sert à ça aussi, Vivatech. Et on aurait aimé que les organisateurs accentuent le mouvement en présentant des sociétés de ce type sur la grande scène, pour remplir la promesse européenne du salon.

--> Côté conférence, Justin Trudeau veut mener la guerre à la désinformation et la haine sur les plateformes (sans vraiment indiquer comment). Jack Ma, le patron d'Alibaba a opté pour un discours très humain, contrastant avec  le discours robotisé de Ken Hu de Huawei (en même temps, il avait des soucis, cf notre  revue de web). Finissons notre pochette surprise avec Archipels, le projet blockchain Caisse des Dépôts EDF, Engie, La Poste, Docaposte. Et l'affiche Oui SNCF/ JCDecaux, mélangeant vocal et affichage. Apothéose finale : The Avener et son jeu de lumières.

--> La semaine écoulée, c'était aussi  l'I-Com, le sommet du data marketing. Bruce Hoang, digital et data Director d'Orange, y a repéré les start-up Qualsights (US) et le Français Scibids (IA appliqué à la vidéo programmatique, qui adapte l'algorithme au KPI de la campagne). De son côté, Alain Sanjaume distingue Zeotap (data déterministe de telco), qui a ouvert des bureaux en France récemment : "ça permet aux acteurs qui sont pas walled garden d’avoir de la donnée de qualité". Et Semasio, leader danois de la donnée sémantique. A signaler aussi, la belle performance de Mathieu Roche, l'ancien dirigeant de Weborama. ID5 (qui fait de la synchronisation de cookies) a gagné le start-up challenge.

--> Le MRC a dominé les conversations d'I-com, avec ce document de 63 pages sur la mesure cross platform, le 25 mars dernier. Son projet de GRP cross platform sur un contact de 30 secondes, pour 2021, fait débat. Aux USA, les annonceurs achètent les écrans télé sur la base de l'audience de l'émission. Une mesure cross platform de 30 secondes est donc, une avancée certaine. Même si elle ne fait pas l'affaire de Facebook, une vidéo de 10 secondes compte pour un tiers) . En revanche, les télés et les agences média y sont favorables. Et Google n'est pas mécontent de mécontenter Facebook... A suivre ! Pour Julien Rosanvallon de Médiamétrie, "Avec le GRP vidéo, la France est en avance. Et le temps passé s'impose progressivement dans la mesure digitale".

-->  L'IAB, l'ARF et la Coalition for innovation media measurement ont lancé datalabel.org pour certifier les 300 fournisseurs de data tierce partie, en matière de méthode de collecte et de traitement de la donnée. A noter également la disparition du terme "second party data", cette first party data d’une autre entreprise, avec laquelle vous menez une collaboration de partage de données. Feue, parce que ce que le RGPD condamne ces pratiques. Du coup, en toute logique, il faudrait rebaptiser "donnée third party" en donnée second party...

--> L'épisode 6 "Quand le coaching va un peu trop loin", de la web série recrutement #LesPerlesdeDigitalJobs.

 

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !