Newsletter du Lundi
15/02/21

Paru le

Les indiscrets du 18 janvier

--> Les nouvelles conditions générales d'utilisation de WhatsApp,  ne sont pas passées inaperçues. Telegram et surtout Signal (500 millions d'utilisateurs), ont eu du mal à faire face à cet exode. Ce dernier  a eu 25 millions de nouvelles demandes dans la semaine (voir là). On dirait que le message du documentaire Social Dilemna de Netflix (et ses 38 millions de spectateurs) est vraiment passé au grand public... A lire également, cette lettre ouverte des investisseurs de Facebook à la plateforme, lui enjoignant de résoudre au plus vite les problèmes qui mettent en danger la démocratie américaine, en matière de désinformation et d'incitation à la haine. Cette fois, ce ne sont pas les annonceurs, mais ce sont les interlocuteurs privilégiés de Facebook, ses actionnaires, qui se rebiffent.

--> Nouvelles également, les règles de Google safe browning, peuvent faire beaucoup tort aux petits commerçants, comme l'explique Rand Fishking dans ce twit.Un exemple ? "Mon routeur utilise la Google safe browsing list et bloque toutes les boutiques Shopify, régulièrement. Apparemment, si une IP de Shopify est bloquée, toutes le deviennent."

--> A lire, ce thread de Samuel Azoulay sur la revue de presse de Samuel Etienne. En décembre dernier, le journaliste (Question pour un champion, matinale de France Info)  a conçu un nouveau format sur la plate-forme de E Sport Twitch, où il renouvelle l' exercice, auprès du jeune public, mais adapté à la plateforme; A 9 h 30, sa revue de presse attire des dizaines de milliers de jeunes, parce qu'elle renouvelle l'exercice, en révélant par exemple l'envers du décors du choix de telle ou telle news dans la revue de presse. Nicolas Vanbremeersch, qui dirige Spintank, cite ce thread  et fait un appel au peuple aux médias qui ont envie de se lancer sur Twitch (ici). L'E Sportdevient un sujet majeur, en témoigne également le partenariat d'Aldi dans le secteur (voir son annonce vidéo ici).

--> Deux coups de coeur de PetitWeb cette semaine (qui n'ont rien à voir avec la choucroute) :
-Le très beau coup de l'agence Dare Win : envoyer Omar Sy dans le métro parisien, coller des affiches pour cette nouvelle série de Netflix (voir ici).
-La start up Datafolio, le nouveau projet d'Arnaud Rofidal (ex patron de l'agence Altima en Asie), Yuri Narozniak et Emmanuel Pierron. Cette plateforme de Data-Science (2,2 M€ de feed annoncés)  propose la protection de la mobilité de bout en bout tarifée en fonction du risque réel encouru (l'application transport va voir le jour au premier trimestre 21). Le cabinet de conseil Bain a récemment souligné combien la pandémie, du fait notamment des frustrations nées des pertes d’exploitation et de la forte diminution de la circulation routière, a mis en évidence les lacunes des modèles d'assurance actuels,   à un moment où 80 % des millenials se déclarent prêts à acheter de l’assurance par l'intermédiaire d’acteurs extérieurs à l'assurance.
La première application de Datafolio s'appelle A3P, et gère une protection contre les conséquences financières découlant de la contamination à la Covid19 pour près de 10 000 exploitations et entreprises agricoles adhérentes de ASNACODI en Italie dans le cadre d'un modèle "Peer to Peer" . Mêlant social, cagnotte et datamining, Datafolio préfigure les nouveaux modèles de ce que l'on n'appellera plus des assurances. "Quand les assureurs refusent d'assurer, nous permettons aux communautés de se regrouper pour couvrir leurs risques. Notre modèle est inspiré de la Chine, où 200 millions de personnes se protègent contre le cancer en souscrivant à un service en PtoP intégré au wallet de paiement".

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !