Newsletter du Lundi
16/05/22

Paru le

Les indiscrets du 14 mars 2022

--> Faut-il se séparer de Google Analytics et comment ?
Google Analytics est installé à plus de 70% de parts de marché à l'échelle planétaire. Après la mise en demeure de la CNIL, Decathlon, Sephora et Auchan sont en première ligne. Elles ont constitué des talk force : Décathlon aurait opté pour AT internet (même si la société héberge ses données chez AWS), d'autres pencheraient pour le Polonais Piwic, qui est le seul à héberger les données en Europe.
De son côté, la société américaine Piano a organisé un webinar sur le sujet (voir replay ici). L'info clé du webinar ? En respectant les conditions du recueil du consentement, l’utilisation de GA peut entraîner jusqu’à 50% de perte d’audience. Mais Piano, grâce à sa Mesure Hybride récupère l'intégralité de votre audience, tout en gardant la partie activable ayant consentie, et ce sur tous types de devices.
Avis aux amateurs. La séquence Google analytics n'est que la première. Auchan Free Mobile et le Huff Post sont aussi dans le collimateur de la CNIL suite aux plaintes de l'activiste Max Schrems, pour Facebook Connect. Voir  ici. A suivre : Google Connect, et le Subscribe with Google utilisé par de nombreux sites média. Mais aussi Salesforce, les audiences personnalisées de Facebook Ads, le tag de tracking des conversions des campagnes Google Ads, les événements « Google Tag Manager », les séquences de vente automatisées sur Clickfunnel avec une boutique sur Shopify, le marketing automation pour prospecter sur les réseaux sociaux, les zones chaudes des pages avec Hotjar, les A/B Tests avec Google Optimize ou VWO, les pop-ups avec Optin Monster, le stockage et le traitement des données sur AWS, vont être confrontés à des choix cornéliens.
Pour aider les annonceurs, nous organisons la matinée "Permis de conduire ma data". Programme et inscription ici (la version "physique" au siège de Pernod Ricard à Saint lazare, est réservée aux annonceurs)

--> Vinvin, AKA Cyrille de Lasteyrie, sur Linkedin, Conseille Valérie Pécresse sur des Prises de Parole en Public
1/ Arrêter immédiatement de prendre la grosse voix sur scène - mix du Général et du Père Noël -, ça crée pour l'auditoire une dissonance cognitive ; et donc un malaise.
2/ Changer l'équipe d'auteurs en charge des punchlines. Impression d'une première partie gênante au Don Camilo. Arrêtez avec les rimes en sion.
3/ Modifier ce tempo haché et ce débit de parole artificiellement lent ; on dirait un vieux prêtre à la retraite sur sa chaire vermoulue dans une église vide.
Et si vous voulez tester la qualité de prise de parole de Cyrille vous même, rendez vous à notre matinée du 6 avril, où le VP de la culture chez Pentalog détaillera les conséquences de la guerre en Ukraine sur l'organisation IT...

--> La publicité qui a fait l'événement du dernier Superbowl est un simple QR Code. Brian Adams, le patron de Coinbase, explique dans ce thread comment l'idée est venue. "Notre agence nous est revenu avec des idées qui étaient un peu communes. Je ne crois pas à la publicité qu'on achète et qui dit au public qu'il faut aimer le message. Nous voulions surprendre." L'équipe de Coinbase pense à conclure le spot par un QR Code. Puis se dit qu'elle peut encapsuler le spot dans un QR Code. Et c'est ainsi que la publicité a été conçue, en quelques semaines. Le thread de Coinbase a provoqué un séisme du côté des agences. Même si Brian admet à la fin de son thread que l'agence (il s'agit d'Accenture Interactive) a aidé à assembler les éléments, c'est l'annonceur lui même qui a été moteur dans cette campagne. Cindy Gallop, une ancienne patronne de la pub, a admis que les agences sont elles mêmes très responsables de leur déclin, notamment en ne signant pas les campagnes....

--> Les Sommets, le rendez-vous de 350  dirigeants et décideurs pour repenser l’entreprise se tient les 28, 29 et 30 mars 2022 à Annecy , avec  trois thématiques : repenser sa production, repenser sa mission, repenser son organisation. Parmi les intervenants : Clara Gaymard, Serge Papin, Justine Hutteau, Jean-Christophe Rufin, Romain Roy, Arnaud Montebourg... Nos lecteurs  ont 20 % sur le pass avec le code PETITWEB. Inscription ici.

--> Le patron du JDN n'est pas un très grand adepte du Bitcoin. Dans ce post, Alain Steinmann souligne un paradoxe : on ne peut pas payer avec (chaque transaction coute trop cher) ni s'en servir comme réserve de valeur (CoinBase vient de bloquer 25 000 crypto Wallet d'utilisateurs russes). Et pose LA question : à quoi le Bitcoin peut- il bien servir alors ?

--> La semaine dernière, nous avons fait la synthèse (voir ) de la première cyber guerre mondiale, et notamment, de l'action des Anonymous. Le groupe de hacker a notamment rendu public des numéros de téléphone de Russes, pour que l'Occident leur envoie des messages du front. Et cette opération a dépassé toutes leurs attentes : 7 millions de messages ont été envoyés, en toute sérendipité, sur ces téléphones.

--> Suite à l'affaire Bernanke, révélée outre Atlantique, la Commission Européenne a annoncé, le 11 mars dernier, ouvrir une enquête pour entente entre Facebook et Google (voir ici). Le service de presse de Google nous a fait parvenir sa réaction : "Les allégations faites à propos de cet accord sont fausses. Il s'agit d'un accord favorisant la concurrence et publiquement documenté qui permet à Facebook Audience Network (FAN) de participer à notre programme "Open Bidding", avec des dizaines d'autres entreprises. La participation de FAN n'est pas exclusive et ils ne bénéficient d'aucun avantage qui les aideraient à gagner des enchères. L'objectif de ce programme est de travailler avec une gamme de réseaux publicitaires pour augmenter la demande d'achat d'espace publicitaire des éditeurs, permettant à ces éditeurs de générer plus de revenus. La participation de Facebook à ce programme y contribue. Nous sommes prêts à répondre à toutes les questions de la Commission ou de la CMA (Autorité de la concurrence britannique)." La réponse plus détaillée figure dans ce billet de blog. Enfin, Jason Kint continue de publier des documents que Google et Facebook auraient préféré continuer à couvrir du secret de l'instruction. Et ça croustille (voir ici).

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !