Newsletter du Lundi
03/10/22

Paru dans la newsletter du

J-C Samuelian, Alan : « La meilleure communication, c’est le produit »

Qui ?
Jean-Charles Samuelian, Pdg d'Alan.

Quoi ? 
Une interview de rentrée du plus innovants des dirigeants de scale up en France.

Comment ? 

Quelles ont été les étapes de votre stratégie financière ?

Depuis six ans, les différentes levées (voir la synthèse de la BPI, NDLR) nous ont servi à lancer nos offres d'assurance et de santé, puis à accélérer sur le marché français, avant de nous étendre en Espagne et en Belgique. Notre dernière levée, en mai 2022, doit nous permettre de continuer à croître et d’atteindre le seuil de rentabilité. À l'heure actuelle, nous sommes 530 Alaners.

Comment a évolué le produit Alan ?

Alan a commencé en 2016 en offrant à ses membres une assurance complémentaire santé. Aujourd’hui Alan est devenu un partenaire de santé et de bien-être qui offre à ses membres  une complémentaire santé et  des services de santé supplémentaires :
-Service de santé mentale au travers de l’application Alan Mind,
-Clinique virtuelle avec chat médical où les salariés peuvent entrer en relation avec des pédiatres, des dermatologues, des sexologues et autresen évitant de longs délais,
- Téléconsultation, carnet d'adresse...

Combien avez-vous de clients ?

Nous avons 17.000 entreprises clientes en France, en Espagne et en Belgique et couvrons au total 330.000 membres.

Nous avons beaucoup de TPE et quelques segments de prédilection, comme les sociétés tech, sans oublier l'hôtellerie et la restauration où nous avons plus de 10 % de part de marché en France. En effet, les restaurateurs apprécient de bénéficier d’une offre simple pour leur personnel, soumis à un fort roulement. L’offre Alan leur permet également d’attirer et de recruter des employés.Concernant la partie internationale, nous recensons 16.500 membres en Belgique et 4.000 en Espagne.

Comment voyez-vous l'arrivée d'Amazon et de Google dans votre champ ?

Cela prouve que c'est un sujet important. Mais nous pensons qu’être un acteur santé à 100% avec un angle européen est le meilleur moyen de gagner. Et cette nouvelle concurrence ne nous empêche pas de confier notre hébergement à AWS en Europe.

Quelle est votre vision de la communication ?

Pour nous, la première communication est notre produit. C'est le premier pilier, celui où nous investissons le plus de nos ressources.Pour construire le meilleur produit possible, il est nécessaire de mettre en place une culture saine basée sur le bien-être et l’excellence, ainsi que de bonnes méthodes de travail. C'est le deuxième pilier. Le troisième consiste à partager notre vision du futur de la santé et de la santé mentale. Dans cette logique, nous avons établi un baromètre de la santé mentale en début d’année et nous avons également lancé une réflexion autour de la transformation de notre système de santé au travers du livre “De l’Assurance Maladie au Partenaire Bien-Être”.

En termes de publicité, nous dépensons un peu d'argent en performance sur Google, mais nous cherchons à diminuer ces pratiques en renforçant nos propres canaux de communication.

La tech a fortement rétréci en Bourse. Ça fait mal ?

C'est à la fois positif et négatif. La correction est trop forte et des sociétés de qualité vont en payer les pots cassés. Les Cassandre diront que la start-up nation ne marche pas, que c'était du vent. Mais  il est normal que des sociétés réussissent et d'autres, non. Cela va permettre de faire le tri, d'opérer des consolidations, et celles qui survivront en sortiront plus solides. Pour nous, qui avons levé sur les dernières années, nous délivrons notre plan de route et sommes bien partis pour devenir leader sur notre segment.

Des nouveautés ?

Nous avons lancé  de nouveaux produits tels que la vente de lunettes directement à nos membres, à prix coûtant. Pour cela, nous avons créé une expérience en ligne plus simple et moins coûteuse qui permet à nos membres de commander de nouvelles lunettes depuis leur canapé. L’expérience est un succès : nous avons multiplié les ventes par 4 au deuxième trimestre 2022 et nous lançons de nouvelles fonctionnalités comme un test de vue en ligne et l’essai de lunettes en réalité augmentée.
Mais dans l'ensemble, nous avons beaucoup grandi depuis deux ans. Pour l’instant, nous préférons donc nous concentrer sur notre plateforme. Et notre priorité est d'attirer les talents dans la data science, le design, le machine learning. Avec les chats, des communautés prennent forme. Ces notions de communauté nous intéressent beaucoup et sont pertinentes dans les domaines de la santé et du bien-être.

Quel est le process RH ?

Il est très structuré chez Alan. Il comporte un certain nombre d'étapes, incluant des discussions sur le parcours du candidat et des études de cas faites conjointement avec l’interéssé(e). Il s'agit de bien transmettre qui nous sommes, afin que le candidat ait une vision précise de l'entreprise avant la fin du process. Une fois recruté, l'onboarding prévoit de rencontrer son coach deux fois par mois, en plus d’un feedback review au bout de deux et quatre mois pour les nouveaux arrivants. Puis, tous les six mois. La personne partage ce qu'elle a appris, ce qu'elle aurait aimé faire ; nous cherchons à axer toute la discussion sur son développement.

 Alan a une structure hiérarchique assez plate, mais nous avons fait en sorte de clarifier les fonctions et les responsabilités. Nos managers ne concentrent pas la décision, mais distribuent la responsabilité pour aider chacun à prendre les décisions qui lui incombent. Cela permet ainsi à chaque Alaner d'être au plus près du business, d’avoir une vision d’ensemble et de prendre les bonnes décisions pour l’entreprise.

Qu'est-ce qui vous inspire ?

Je lis beaucoup : des ouvrages comme Build de Tony Fadell, Amp it Up de Frank Slootman, ou des histoires managériales qui m'aident à confirmer certaines intuitions, ou au contraire à m'en détacher. J'échange aussi avec beaucoup d’entrepreneurs. Je m'inspire de secteurs et d’industries différents, pour en tirer le meilleur.

 

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !