Newsletter du Lundi
09/12/19

Paru le

Comment ManpowerGroup anticipe la désintermédiation des RH

Qui ?
Gwenaëlle de la Roche, Directrice Marketing et Prospective ManpowerGroup France et Head of "Eclaireur Office", la structure dédiée à la veille en matière d'innovation RH du groupe.

Quoi ?
Un point d'étape sur la stratégie d'Open Innovation de ManpowerGroup.

Comment ?

Dans le domaine des ressources humaines, le phénomène "start-up" est en pleine accélération : rien qu'en France, en mai dernier, trois levées de fonds conséquentes ont été annoncées la même semaine : Talent.IO (8 millions d'euros), EasyRECrue (8 millions) et JobTeaser (15 millions), suivies par celle de CornerJob (19 millions de dollars) la semaine suivante. "En 2016, les investissements dans le secteur ont dépassé les 2,8 milliards d'euros, contre à peine 100 millions en 2010, explique Gwenaëlle de la Roche. Depuis peu, les fonds se sont vraiment emparés du sujets des technologies RH."

Autant de jeunes pousses qui viennent tailler des croupières à ManpowerGroup, l'un des leaders des services RH en France, avec pas moins de 7 500 employés et six marques (Manpower, Experis, FuturSkill, ManpowerGroup Solutions, Proservia et Right Management)... Pour faire face, le groupe a mis en place dès 2015 une cellule de veille interne, "Eclaireur Office", marquée par une volonté : celle de transformer les nouveaux venus en alliés. Une question de survie.

"La filière est très challengée par de nouveaux acteurs et des plateformes qui viennent désintermédier le modèle traditionnel de l'emploi. Historiquement, les entreprises de staffing jouent les intermédiaires, mais désormais, des plateformes viennent directement mettre en relation l'offre et la demande" constate ainsi la Directrice Marketing de ManpowerGroup, qui dirige aussi Eclaireur Office.

Sans titre

La cellule de veille, composée de six  collaborateurs qui ont été sélectionnés à partir de leur motivation, vise à remplir trois objectifs :
- identifier les disruptions en cours et à venir, sur l'ensemble des dimensions RH (marque employeur, recrutement, formation, gestion des compétences...)
- jouer le rôle de point d'entrée unique pour les start-up au sein du groupe
- monter des projets de collaboration avec les start-up identifiées

"Nous avons cherché à casser nos propres murs, pour repenser nos relations avec nos prestataires : désormais, ce sont des partenaires. Une communauté ouverte nous permet d'échanger avec les plus dynamiques d'entre eux" estime Gwenaëlle de la Roche. Le groupe s'est aussi appuyé à des parties prenantes de l'écosystème start-up, comme Vivatechnology, Cap Digital, le NUMA ou BPI France. Par exemple, à l'occasion de Vivatechnology, ManpowerGroup a organisé quatre challenges, qui ont réuni près de 200 candidats du monde entier.

Depuis le lancement d'Eclaireur Office, fin 2015, le groupe a rencontré 300 start-up , sur les 600 qui opéreraient dans le domaine des RH en France. Une soixantaine de projets de collaboration ont déjà été initiés. "Nous allons parfois au-delà des RH, comme lorsque nous avons travaillé avec Blablacar sur leur service de covoiturage courte-distance, une réponse à une demande de nos intérimaires."

Cette démarche d'Open Innovation n'est pas seulement orientée vers l'externe : "nous avons aussi travaillé sur notre propre culture, avec des programmes d'acculturation. Tout particulièrement, nous avons œuvré pour que les 85 directeurs de ManpowerGroup soient embarqués dans cet élan d'innovation. Tout est plus facile quand l'impulsion vient directement du président et du Comex." Un effort a aussi été mené auprès de la direction achats, avec la nomination d'un interlocuteur unique pour les start-up.

A quand des acquisitions, pour dépasser le cadre d'une relation client-fournisseur ? "Jusqu'à présent, ce n'était pas la priorité, mais on se pose maintenant très clairement la question... Cela pourrait être la prochaine étape."

Benoit Zante

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !