Newsletter du Lundi
23/11/20

Paru le

Chez Swarovski, la transformation digitale commence par les outils RH

Qui ?
Stéphanie Cordier, DRH de Swarovski en France.

Quoi ?
Les premiers retours d'expérience sur les nouveaux outils RH du leader mondial du bijou en cristal taillé, qui compte 500 employés en France.

Comment ?

"L'accompagnement de la croissance de l'entreprise devait passer par de nouveaux outils" explique Stéphanie Cordier, qui a mené le déploiement de ces outils RH en France à l'automne 2016. La solution choisie par le groupe autrichien pour l'ensemble de ses filiales dans le monde est la suite Workday, le "Salesforce des ressources humaines", avec un ensemble de modules dans le cloud pour les  directions des ressources humaines et les salariés, accessibles sur PC, smartphones ou tablettes.

En France, Swarovski compte  500 personnes, mais avec des pics de saisonnalité assez forts. Les boutiques de la marque recrutent ainsi près de 150 CDD chaque hiver, les semaines précédant Noël. Au total, ce sont 33 000 employés répartis dans 42 pays qui sont concernés par le changement. La région EMEA a été la première à déployer l'outil. La deuxième vague suit dans la zone Asie-Pacifique et l'Amérique viendra en 2018.

Worday  gère les recrutements, planifie les effectifs, orchestre les plans de formation, les plannings et les congés, ainsi que les entretiens annuels. "Avec les années, une multitude de reportings avait été mise en place. Il n'y avait pas de plateforme consolidée avec toutes les informations sur l'entreprise, pas de base commune pour suivre les performances des collaborateurs, ou mesurer le retour sur investissement de nos actions RH. Maintenant, nous pouvons mettre davantage de sens dans nos actions et en mesurer l'impact" résume la DRH.

Cette transformation a remis en question quelques idées reçues : les salariés ont beau être plutôt jeunes - 80% des collaborateurs du groupe en France travaillent dans la branche "retail", en boutiques - ils ne sont pas forcément des "early-adopters" des outils numériques. "On imaginait qu'il s'agissait d'une population habituée au digital. Mais en réalité, on avait oublié une dimension : si nos collaborateurs se sont orientés vers les métiers commerciaux, c'est parce qu'ils aiment le contact avec les clients. En boutique, ils se concentrent sur la vente et le conseil à la clientèle. Il a donc fallu encourager davantage que prévu l'adoption des nouveaux outils."

A terme, le déploiement de la solution devrait aussi faciliter les mobilités internes : "Nous favorisons les parcours transversaux à travers l'entreprise, c'est une volonté du groupe. L'outil nous aide à structurer cela". Le gain de temps et d'énergie est aussi visible dans la gestion des entretiens annuels : "jusque là, tout se faisait par e-mail, avec une navette entre les collaborateurs et les managers, un scan des documents envoyés aux RH, puis un traitement manuel des informations. Maintenant, tout est fait dans l'outil, qui nous génère des rapports détaillés. Le temps que l'on passait avant sur des fichiers Excel ou Word est désormais consacré à la mise en place des plans de développement.
L'impact sur la DRH et ses 12 collaborateurs a donc été immédiat : "nous avons gagné en efficacité, ce qui nous a permis de repenser la fonction RH, pour se recentrer sur les sujets à valeur ajoutée. Il est important que nous soyons la clé de voûte de la conduite du changement et de la transformation digitale."

Benoit Zante

Print

mobile_education_wd25-2

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !