Newsletter du Lundi
08/07/19

Paru le

Big Data : Orange dévoile sa stratégie

Qui ?
Nicolas De Cordes, vice président marketing vision, Orange.

Quoi ?
Alors qu'Odile Roujol vient juste d'être nommée Directrice de la  Stratégie Client et Data d'Orange, Nicolas de Cordes présentait les différentes réalisations de l'opérateur dans le domaine de la "Big Data", lors d'un petit déjeuner à la banque Neuflize OBC, organisé par le Forum d'Avignon.

Comment ?

"Orange s'intéresse au sujet des Big Data depuis deux ans, avec trois axes de travail" explique Nicolas de Cordes. Le sujet est piloté par un Data Governance Board présidé par le directeur général du groupe, Pierre Louette et composé de responsables de chaque domaine concerné (IT, régulation, R&D...), ainsi que de six membres du Comex. Chaque trimestre, son rôle est de statuer sur les différents projets en cours.

Le premier axe concerne le coeur de métier du groupe : comment utiliser les data et leur analyse pour améliorer l'offre, la qualité du réseau, l'efficacité des magasins. Les données utilisées sont nominatives ou anonymes. Le deuxième axe vise à apporter de la valeur au client, à partir de ses propres données. "C'est ce que l'on appelle le 'small data' : un individu qui rassemble ses informations détenues par plusieurs fournisseurs pour en tirer de l'intelligence." Sur ce sujet, Orange mène une expérimentation avec la Fing, la Poste et la Société Générale, pour constituer un panel de volontaires, pour créer une base de données et imaginer de nouveaux services à partir du croisement des informations personnelles.

Enfin, le troisième axe est celui de la valorisation externe des données, avec la commercialisation d'études ou la mise à disposition de données anonymisées en open data. Orange s'apprête ainsi à lancer une offre  sur les données de son réseau à destination des collectivités locales ou des entreprises. La technologie d'anonymisation des données à la volée a été conçue en partenariat avec la CNIL et plusieurs brevets déposés.

Exemple concret de valorisation externe des data : cet été, l'opérateur a pu fournir à l'office de tourisme de la Côte d'Azur une étude sur la population des touristes et leurs déplacements dans la zone, à partir de leurs numéros de téléphones, anonymisés. De telles informations permettent de cartographier les zones où se rendent les touristes ou d'étudier des événements en particuliers, comme le feu d'artifice du 14 juillet. "A terme, toutes ces informations vont permettre au département de développer son activité touristique".

Autre exemple, en Côte d'Ivoire : Orange a extrait et anonymisé 5 mois de données de communication sur le territoire et mis cette base de donnée à disposition des chercheurs, dans un challenge international. 26 universités ont répondu à l'appel et l'opérateur a reçu 1 000 pages de documents. Le Grand Prix a été attribué à une solution destinée à améliorer la communication lors des épidémies. D'autres chercheurs on apporté des recommandations sur l'allongement des lignes de bus à Abidjan ou des éclaircissements sur la répartition des différentes communautés sur le territoire... "Un certain nombre des découvertes issues de l'exploitation de ces données vont être mises en oeuvre", précise Nicolas de Cordes.

Benoit Zante

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !