Newsletter du Lundi
06/07/20

Paru le

  1. Édito

Sinecure

La curation, décrite avec brio par cette image, est le maître mot du SXSW. Issue des réseaux sociaux, cette tendance de fonds filtre les contenus de l'internet par les intérets de vos amis ou des gens auxquels vous conférez une autorité. Alors que l'agrégation est le fruit du travail des moteurs, la curation est celui des humains. Cette sorte de Top 50 mondial en flux continu dessine un mode de connaissance lié à la serendipité : ce qui arrive n'est pas ce qu'on attend, mais ce qui nous est apporté par le flot de nos connaissances, sur Twitter, Facebook ou les blogs.

Ainsi, à Petit Web, nous comptons chaque semaine le nombre de retweets, qui constitue notre audimat à nous. Ces retweets sont d'autant plus importants que quelqu'un comme Frédéric Winckler, qui dirige JWT et l'AACC,  ne lit plus maintenant que les contenus les plus retwittés du web. Seulement voilà, cette gigantesque caisse de résonnance peut tourner à la ritournelle : la viralité des papiers, c'est un peu le CM2 : le papier façon "leçon de la maîtresse" (de type "les 10 trucs pour réussir sa campagne sur  Facebook») ou celui de la cour de récré "combat de coq" (de type, "Loic Le Meur n'a rien compris"). Ce sont rarement nos papiers préférés, les papiers de fond, qui sont les plus populaires sur Twitter. Mais nous composons avec le peuple (Lady Gaga et "les 5 tendances du SXSW») et nous lui résistons (Social TV et Vie Privée) pour vous livrer notre propre "curation" du SXSW.

Avec  Twitter et ses shoots de titre (qui amoindrissent le temps consacré à la lecture de vrais papiers), la montée en puissance de la curation n'est pas une sinecure. Et il va falloir organiser l'autre face de la curation, celle dédiée à la slow information.

Geneviève Petit

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !