Newsletter du Lundi
15/04/19

Paru le

Geneviève Petit
  1. Édito

Fin

Commençons Jardins ouverts jardins clos III (cf nos comptes rendus 1, 2 et 3) avec Pierre Bellanger, le Pdg de Skyrock, et sa démonstration, en clôture de notre matinée. Le 13 mars, le gouvernement britannique appelait à davantage de concurrence. Le patron de Skred en donne une sorte de recette juridique.
Dans le monde physique, un territoire suppose des frontières. Mais ces frontières n’existent pas pour les géants du net qui stockent les données où ils veulent et les utilisent à leur discrétion.
Dans le cyberespace, le peuple et le territoire sont les données de tous, liées en réseau, se renseignant mutuellement, et constituant ainsi un bien commun souverain. On parle de « données personnelles » que chacun consent à céder en contrepartie de services. Ainsi, notre capital numérique national s’enfuit. Mais nos données renseignent sur autrui et réciproquement. Se forme ainsi un réseau de données ; en droit, une indivision. La loi qui instaurera ce nouvel objet juridique obligera à la localisation des données, des serveurs et des algorithmes.
La frontière, c’est le chiffrement. Qui ne répond pas de nos lois n’utilise pas nos données. Avec cela, le pillage des données qui nous saigne à blanc s’arrêtera. CQFD.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !