Newsletter du Lundi
10/02/20

Paru le

Trois secrets qui font le succès de Vente Privée

Qui ?
Ilan Benhaim, co-fondateur en charge de la Stratégie et de l’Innovation de Vente-Privée.com.

Quoi ?
Les conseils de Vente-Privée aux marques et aux entrepreneurs, présentées lors de l'Adobe Summit qui se tenait à Londres les 14 et 15 mai.

Combien?
- 20 millions de membres (10 000 nouveaux chaque jour).
- 80 millions de visites sur le site chaque mois.
- 7 milliards d'emails envoyés par an.
- 50 000 paquets expédiés chaque jour en moyenne.
- 35% du chiffre d'affaires réalisé sur mobile.

Comment ?

1. La réussite se cache dans les détails

Résoudre l'équation "Qualité/Volumes/Coûts", une mission impossible ? Ilan Benhaim estime pourtant que Vente-Privée l'a relevé, en dépit de ses 70 millions de produits expédiés chaque année. "Avec la croissance des volumes, et donc des coûts, on est tous tentés de rogner un peu sur la qualité. C'est une terrible erreur : n'acceptez jamais de toucher à la qualité de votre service, cela aurait un impact direct sur le taux de conversion".

Premier détail sur lequel le site a mis l'accent : les photos, avec le raisonnement suivant : "dans l'e-commerce, on ne vend pas des produits, on vend des photos." Pour alimenter son catalogue, Vente Privée doit prendre 650 000 clichés de produits chaque année. Un poste sur lequel l'e-commerçant n'a pas droit à l'erreur. "Si vos photos sont mauvaises, vous ne vendrez pas !" Une évidence ? Pourtant de nombreux sites négligent encore ce sujet pour réduire leurs coûts. "On a remarqué que la conversion était beaucoup moins bonne avec des produits suspendus dans le vide ou sur des mannequins en plastique." Mieux : un mannequin dont on voit la tête a un meilleur impact qu'une photo tronquée. Il faut donc investir dans des vrais mannequins... ou miser sur des mannequins virtuels, plus vrais que nature, comme Vente Privée (lire notre article) !

2. S'allier avec ses concurrents permet d’accélérer sa croissance

En s'associant avec PassVip, concurrent des "Rosedeal" de Vente-Privée dans le domaine des réductions dans des boutiques physiques, l'e-commerçant a pu donner un coup d'accélérateur à son activité mobile et "drive-to-store". "Le e-commerce, c'est 5% du retail en France. Avec le mobile, on peut toucher les 95% qui restent." A l'automne 2013, Vente-Privée a ainsi lancé l'application LePass, "un Rosedeal Pocket", qui propose des bons plans locaux et géolocalisés, par des enseignes nationales ou des commerçants locaux. En moyenne, l'application gagne 2 000 inscrits par jour.

Profitant de cette base d'utilisateurs, il se lance maintenant dans l'in-store marketing avec LePass+, qui propose aux commerçants des iBeacons à 25€ le boitier, permettant d'envoyer des push ciblés sur les mobiles des passants équipé de LePass. "On commence à le commercialiser et à l'implémenter auprès de certaines marques. On observe un vrai intérêt pour cet outil : pour la première fois, on pousse de l'information utile, on propose aux bouchers de faire un happy hour, etc." Avec les Beacons, Vente-Privée change de modèle : l'entreprise n'est plus le revendeur des marques, mais un prestataire commercialisant une solution marketing.

3. Se mettre à la place de ses clients

Les iBeacons sont une belle idée marketing, au service des commerçants. Mais qu'en pensent les consommateurs ? "C'est formidable, mais très intrusif !" reconnait Ilan Benhaim. "Le dispositif devient intéressant si  l'enseigne a été pré-sélectionnée par l'utilisateur, en mode opt in." Même logique pour le site e-commerce et la stratégie e-mailing : avant de se mettre au marketing prédictif et à l'analyse de la "big data", Ilan Benhaim conseille plutôt d'écouter ses clients et de leur demander leur avis. "Certes, on a besoin de se nourrir de data pour proposer des contenus pertinents, mais la première chose à faire, c'est de demander aux gens leurs préférences !" Le bon sens commerçant, en somme.

Benoit Zante

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !