Newsletter du Lundi
10/12/18

Paru le

Cette start-up veut redonner le pouvoir aux magasins face aux GAFA…

Qui ?
Isabelle Bordry, ex-DG de Yahoo France et co-fondatrice de la start-up Retency, une solution d'analytics destinée aux enseignes physiques, qui vient de lever 5 millions d'euros auprès du fonds Truffle Capital.

Quoi ?
Une mise en garde contre la possible "uberisation" des magasins physiques par les GAFA, et un début de solution.

Comment ?

Isabelle Bordry connait bien les géants américains du web : elle a dirigé la filiale française de Yahoo! de 2001 à 2004, avant d'en devenir la directrice des opérations au niveau Européen. Avec Retency, elle entend donner des armes aux magasins pour survivre face à la concurrence croissante des GAFA... Il s'agit de la concurrence d'Amazon, devenu le supermarché du web, certes, mais aussi de Google, Apple et Facebook, qui ne cachent plus leurs ambitions dans le domaine de la distribution et du commerce. Google vient  d'étendre son service de livraison Google Express aux produits frais (en test dans deux villes américaines) et propose depuis peu à ses utilisateurs de connaitre à l'avance l'affluence dans les magasins, une donnée qu'il est seul à connaitre, grâce aux smartphones... Apple, de son côté, promeut ses "iBeacons" et sa technologie Apple Pay dans les magasins physiques. Facebook, lui aussi, s'intéresse de près au (e)-commerce, avec son projet de bouton "buy" et en nouant des partenariats avec des distributeurs pour "matcher" comportements online et offline...

Surtout, tous collectent, analysent et croisent de précieuses données sur les consommateurs, de la navigation sur internet aux centres d’intérêt en passant par les comportements physiques via la géolocalisation et les beacons... Sans oublier les technologies de paiement Apple Pay et Google Pay, qui permettent d'obtenir les données d'achat et de fermer la boucle.

Pour l'heure, les acteurs technologiques se présentent comme les partenaires des distributeurs : ils apportent des clients, génèrent des ventes, facilitent la mesure de l'impact des campagnes online. Mais demain ? "Il est primordial que les distributeurs aient accès aux données sur leurs clients, dans le respect de l'individu, et avec les bons algorithmes" explique Isabelle Bordry. "Il est urgent de se constituer dès aujourd'hui une culture de la donnée visiteur - et non plus simplement client".

Retency permet ainsi d'observer les flux en points de vente, avec  des analytics inspirés de ceux des e-commerçants : " le nombre de visiteurs, les circuits de navigation dans le magasin, le temps passé, l'observation du client de la porte du magasin à la caisse permettent d'améliorer les rayons et le merchandising, en définissant des parcours clients. "

Seconde étape : l'optimisation des campagnes publicitaires, grâce aux données collectées. Disponible dans un premier temps sur Android, la technologie de Retency fait le lien entre applications mobiles et point de vente : "par exemple, on peut observer si une personne a vu une publicité au sein d'une application et se rend sur un point de vente par la suite, de façon anonymisée."

Toujours par souci d'indépendance, la technologie utilisée ne repose pas sur les Beacons, mais sur les radio-fréquences des smartphones. "Aujourd'hui Google et Apple ne donnent les informations que si les utilisateurs ont l'application de la marque, alors que, eux, conservent toutes les données. Le vrai risque à terme, c'est "l'uberisation des points de vente", c'est à dire laisser aux seuls acteurs du web la capacité de répondre avec pertinence aux besoins des consommateurs, et réorienter les flux physiques à leur avantage, par le biais des recommandations."

Benoit Zante

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !