Newsletter du Lundi
24/02/20

Paru le

Travis Kalanick, Uber : « Je ne parle pas aux ministres, c’est du temps perdu »

Qui ?
Travis Kalanick, co-fondateur et CEO de Uber.

Quoi ?
Un état des lieux de l'activité et des ambitions d'Uber.

Comment ?
L'histoire d'Uber est fortement liée à LeWeb : c'est à Paris que l'idée est née (lire notre article). Depuis, la start-up a bien grandi, pour devenir l'un des géants mondiaux du web et du mobile. L'été dernier l'entreprise a levé 300 millions de dollars pour atteindre une valorisation à plus de 3,5 milliards. Travis Kalanick reste pourtant extrêmement prudent et pointe du doigt des estimations irrationnelles. Il en profite également pour épingler la récente valorisation de Snapchat pour la même somme : "Je ne dis pas que c'est une bulle mais simplement que des entreprises sont valorisés à des sommets sans générer le moindre revenu".

Alors qu'une large partie des résultats financiers de l'entreprise a récemment fuité dans la presse, Travis Kalanick confirme la très bonne santé de l'entreprise mais se refuse à donner des chiffres précis : "ces données représentent une arme pour les personnes qui veulent savoir ce que nous avons mis des années à apprendre. Ces données accessibles à tous, c'est la perte de notre avantage comparatif". À la place, le CEO délivre, à une salle comble, sa vision pour le futur de son service : "Nous voulons devenir la première entreprise logistique urbaine. Si vous êtes capables de délivrer une voiture en 5 minutes n'importe où dans une ville, alors il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire". Uber a notamment expérimenté avec succès la livraison de fleurs dans une dizaine de villes américaines.

Il  affiche sa confiance quant à la montée de la concurrence : "nous créons une place de marché, un réseau de véhicules et pas seulement une interface." La force du service n'est pas tant la qualité de l'expérience mobile que l'étendue de son réseau de chauffeurs. Pourtant, le modèle d'Uber est fragile : il est remis en cause à travers le monde sous la pression des lobbys de chauffeurs de taxis. Travis Kalanick avoue travailler avec une cinquantaine de cabinets d'avocats... En France, une loi est en discussion pour obliger les clients à attendre 15 minutes entre la commande sur l'application Uber et la prise en charge... Le PDG d'Uber évoquera-t-il le sujet avec Fleur Pellerin, qui sera présente à LeWeb jeudi ? "Je ne parle pas aux ministres, c'est du temps perdu : nos clients parlent pour nous."

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !