Newsletter du Lundi
16/09/19

Paru le

Pourquoi Unilever et l’aéroport d’Heathrow s’intéressent aux données

Qui ?
Simon Chatfield, e-Business et CRM Director de l'aéroport d'Heathrow (en photo), Rick van Yperen, "People Analytics Manager" d'Unilever en Grande-Bretagne, Chris Moody, VP Data Strategist chez Twitter.

Quoi ?
Les retours d'expérience d'Unilever, Twitter et de l'aéroport d'Heathrow lors d'I-Com, le sommet de la data à Séville.

Comment ? 

Cette année, Unilever a profité de l'événement pour inviter 14 équipes à hacker Twitter. L'objectif ? Etudier les hashtags, et leurs volumes. Bref, anticiper les futurs buzz. "Connaitre les tendances futures va nous aider à améliorer notre business. Il s'agit de sélectionner les tendances pertinentes, pour créer du contenu sur ces tendances et payer ensuite pour diffuser du contenu sur les sujets les plus importants" explique Rick van Yperen, "People Analytics Manager" d'Unilever en Grande-Bretagne. Chris Moody, VP Data Strategist chez Twitter explique d'ailleurs que la donnée est devenue le cheval de Troie de la plateforme pour toucher les annonceurs. "Aller voir un annonceur en lui parlant de sa marque et ses concurrents nous permet de mieux les convaincre de se mettre eux-mêmes sur Twitter. Et ça prend moins de temps."

L'aéroport d'Heathrow a également appuyé sur l'accélérateur dans l'utilisation des données. Les passagers qui ont téléchargé son application se voient adresser un message quand ils approchent de l'aéroport. "C'est là où l'attention est maximale, puisque les passagers attendent de nous les dernières précisions sur son vol." Au passage, l'application peut pousser une publicité pour l'un des magasins de sa galerie marchande. Tout est mesuré... et la logique de performance est poussée jusqu'au bout, puisque l'aéroport se rémunère en partie sur les ventes générées en magasin. La prochaine étape ? Faire communiquer les données entre elles et transmettre l'information à la compagnie aérienne : "Je connais ce passager que vous recherchez pour l'embarquement, et il est encore au bar", explique Simon Chatfield, qui dirige l'e-Business et le CRM pour l'aéroport britannique.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !