Newsletter du Lundi
16/09/19

Paru le

Cannes, jour 4 : le debrief

--> Les Cannes Lions 2016 sont presque finis... Voici notre dernier debrief, avant nos articles et nos indiscrets lundi... Bon week-end !

--> Hollywood a ses "Golden Raspberry Awards", les Cannes Lions devraient aussi avoir son festival des pires marketers : c'est l'idée que défendait Jonathan Mildenhall, le Directeur marketing d'Airbnb à la table-ronde de The Economist. Le marché sortirait moins de mauvaises campagnes, et les adblockers auraient moins de succès...

--> Hier matin, on a totalement oublié de vous raconter la soirée de La Chose, mercredi, qui fêtait ses 10 ans... Pour l'occasion, toute l'agence avait fait le déplacement : c'était dans une grande villa sur les hauteurs de Cannes, il y avait une piscine, un grand écran et des petits hot-dog, et des filles qui criaient. Au bord de la piscine, on y a notamment croisé Vincent Leclabart, le président de l'AACC, Emmanuel Vivier, du Hub Institute, l'équipe de La Réclame ou encore David Raichman, Directeur de la Création d'Ogilvy One. Ce dernier était cette année à la fois membre du jury Mobile et lauréat d'un Lion d'Argent dans cette catégorie, avec Babolat Pop.

--> Après le mea culpa d'Unilever mercredi, c'était au tour de P&G de reconnaître ses erreurs publicitaires. Sur scène, Marc Pritchard, Global Marketing and Brand Building Officer, a avoué que les milliers de campagnes réalisées par son groupe à travers le monde tous les ans ne font que "rajouter du bruit au bruit". Il a donc décidé de faire moins de campagnes, mais avec de meilleures créations.

--> Hier soir, le programme des soirées était toujours aussi chargé : pétanque avec le SRI sur la plage des Goélands, un apéro DigitasLBi, un cocktail sur le yacht BETC, les soirées de Sublime Skinz, McCann et Spotify, et pour finir, la fameuse Havas Party, avec KCPK et TWRR. On ne vous en dit pas plus : on garde des indiscrets bien au chaud pour lundi 😉

--> Cela ne nous a pas empêché de nous lever au petit jour pour une séance de méditation sur le ponton du Carlton avec Bose et Medialink. On est repartis avec les chakras bien ouverts pour une ultime journée au Palais (et un casque Bose en prime, on vous dit tout!).

--> C'est le mini-scandale du festival : pour leur soirée, Thrillist ("le média qui vend des strip-teaseuses", désormais propriété d'Axel Springer) et l'agence VaynerMedia recrutaient des "attractive females and models", qui devaient envoyer des photos "récentes et non retouchées" et les liens vers leurs profils Facebook et Instagram pour espérer être invitées.

--> Sur la plage Youtube, Petit Web a donné un coup de main à Rosapark dans son match de beach volley contre TBWA New York et s'est retrouvé en finale. Pendant ce temps là, Francesca Panetta du Guardian exposait l'un des défis de la réalité virtuelle : livré à lui-même, le spectateur regarde à droite à gauche et s'ennuie rapidement dans son casque. Mais avec une narration trop présente, l'expérience devient passive. Dans 6x9, le documentaire produit par le Guardian, le spectateur fait l'expérience d'une cellule de prison. Et la bande son reprend des voix d'ex-détenus interviewés par Francesca sur le thème : "que diriez-vous à une personne qui vient juste d'être enfermée ?". C'est une nouvelle forme de journalisme, (mais n'est-ce pas plutôt de la fiction ?)  : au lieu d'interroger les prisonniers sur leur expérience, on leur demande d'accompagner l'expérience du spectateur.

--> Autre conférence intéressante, hier matin au French Camp, la superproduction tricolore orchestrée par l'AACC (canotiers, petit jaune, studio...) : Isabelle Schlumberger, de JC Decaux présentait la ville du futur, avec de très nombreux exemples (vous en saurez plus en lisant la news de lundi). Comme Petit Web garde son mauvais esprit même en buvant du pastis, on a demandé à quoi servaient des villes intelligentes, si elles étaient en furie, comme Paris en ce moment. "Les dernières manifestations ont généré des dégradations incomparables en 52 ans d'activité de Decaux. Je pense aux personnes qui se sont levées à 5 heures du matin aujourd'hui pour calfeutrer nos sucettes" a confié Isabelle Schlumberger.

--> C'était un rébus mais on l'a reconstitué : à la même conférence, JC Decaux a parlé d'un projet de parcours sportif pour enfant qui sera lancé prochainement avec une marque. On peut vous le dire, c'est Ferrero qui s'est associé au dispositif.

[#AOLCannes] Nous avons demandé à Henk Van Niekerk, Head of Publisher Services d'AOL, ce qu'il pensait de la montée des bloqueurs de publicité, des "jardins clos" et des sujets du moment dans le domaine du programmatique. Ses réponses sont ici.

A lundi !

infographieAOL

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !