Newsletter du Lundi
10/12/18

Paru le

Audience Square à l’attaque de la Place Média

Qui ?
Alexis Marcombe, l'ancien DG France de Hi-Média et nouveau président de Audience Square, avec Sylvain Travers, directeur des opérations.

Quoi ?
En exclu dans PetitWeb, la présentation d'Audience Square, l'ad exchange de Libé, Le Monde, Les Echos, le Point, M6, le Nouvel Obs, l'Express, Prisma, NextRadioTV et RTL, lancée officiellement début novembre. Powered by AppNexus (pour la plateforme) et Ezakus (pour le ciblage). Un lancement qui intervient sur un marché en forte expansion : la France serait à présent à 49 % du marché anglais du real time bidding.

Comment ?
Les dix partenaires représentent 25 millions de visiteurs uniques (contre 28 millions pour le concurrent La Place Média, l'ad exchange de TF1, FTV, Amaury, AuFéminin, Lagardère, 20Minutes). Depuis avril, les tags ont permis de qualifier 12 millions de profils. "Des partenariats externes vont augmenter ce reach à 30 millions, mais ces données n'ont que peu d'importance, car l'acheteur des ad exchange a accès à 100 % des internautes". Les tests démarrent dès novembre et le lancement officiel est programmé début décembre 2012.

Audience Square tient à se débarquer de La Place Média, opérée par Rubicon. "Rubicon présente la Place Média comme son produit. Audience Square n'est en aucun cas un mini AppNexus" commente Nicolas Thorin chez M6. A la différence de La Place Média, Audience Square ne se positionne pas en concurrent de Google : "On laisse Google là où il est. Nous vendons des cibles qualifiées dans des contextes média qualifiés. Nous savons traiter la performance, mais ce n'est pas le coeur de notre métier" souligne Alexis Marcombe.

Audience Square mixe médiaplanning et RTB : "Nous avons développé la technologie pour coupler data et média sur notre réseau. On ne trouvera pas de pub pour un produit féminin sur un site de tuning", explique Alexis Marcombe. Une évidence, mais qui ne va pas du tout de soi au pays des ad exchange. Dans un premier temps, un média comme M6 y met son invendu, qualifié au travers de 20 cibles, comme les digital mums ou les intentionistes auto. "Audience Square travaille avec Mediametrie pour certifier ces cibles. Le fait d'avoir un partenaire français, Ezakus, pour la qualification des datas est très important pour nous. Les datas sont collectées chez nous." Et en langue française, avec une analyse sémantique française, ce qui améliore la data. Les cibles peuvent être encore plus précisées : "nous allons aussi inventer de nouvelles cibles pour séduire les acteurs de l'alimentaire. On pourra par exemple proposer une personne de 35 ans, qui vit dans une ville de plus de 35 000 habitants et a deux enfants."

Avec l'entrée en jeu de la Place Média, de Pubmatic et de Audience Square, la transformation de la vente d'espace est en marche. Du côté des agences médias, des profils de conseil en médiaplanning sont recrutés, car l'achat va être de plus en plus fixé par des outils de ce type. Les régies vont se concentrer sur les opérations spéciales et les espaces à haute valeur ajoutée.

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !