Newsletter du Lundi
16/09/19

Paru le

Apreslachat observe le consommateur par le trou de la serrure

Qui ?
Antoine Pasquier Desvignes (MédiaWeb, Publicis Technology,...), Pdg de Apreslachat.com et Jean Christophe Hua, directeur marketing  (conseil, puis trader.com, puis deskom)

Quoi ?
Une communauté de consommateurs et un forum, lancés en juin 2011, axé sur le postulat : "la marque est un consommateur comme les autres". Les marques du quotidien (voitures, électroménager, etc) ont des communautés d'acheteurs de quelques dizaines à un millier de personnes, qui s'entraident et s'expriment sur le produit en direct.

Combien ?
400 millions de requêtes sur les marques en France sur Google chaque année.
260 000 comptes ouverts, 1000 par jour actuellement.
34 % de taux d'ouverture de mail adressé aux membres qui appartiennent à une communauté de marque.
1 million de mail échangés depuis juin 2011 (lancement du service) dont 40 % le mois dernier.
Seb, Magimix, comme premiers clients, payant un abonnement mensuel (fonction du nombre de clients de la marque présents sur la plateforme) pour profiter du dashboard des conversations et pour interagir.

Comment ?
La communauté s'est constituée de manière organique. Elle s'appuie sur l'empathie des consommateurs qui veulent s'entraider. Elle vise les marques du quotidien, pas forcément les marques aspirationnelles. Ainsi, l'eepad, la tablette a une communauté très importante, de même que les lave linges. "Notre plateforme relie directement la cuisine des gens ou leur garage, aux marques."
Les marques s'abonnent au service pour profiter de ce tableau de bord, qui mêle recommandation, verbatim etc. Un lave vaisselle peut ainsi accéder à une communauté de 400 de ses consommateurs. L'abonnement au service est aujourd'hui pris sur le budget étude, mais sera demain imputé au budget marketing direct. Apreslachat (qui finalise sa levée de fonds) va implanter son service dans les principaux pays européens en 2012. Année où le service sera également implanté sur Facebook. Pour les marques qui craindraient de payer pour se faire lyncher, le taux de recommandation moyen des produits de la plateforme est de 60 % et la note moyenne, de 3,5/5. Mais Aprés l'achat permet de savoir de manière directe ce que le public fait des produits, ses attentes (co-créations) et ses plaintes. De ce point de vue, elle préfigure la communication du 21 eme siècle, comme l'a défriché Tony Hsieh, le patron de Zappos : le produit, le service, le dialogue...

Publicite

XX résultats

Oups! votre recherche
n’a donné aucun résultat !