Les indiscrets du lundi 4 avril

--> Après KLM à l'international, Voyages-SNCF sera le premier partenaire de Messenger en France. Facebook a en effet fait de l'ouverture de Messenger aux marques une des ses priorités (lire notre interview à ce sujet), en mettant l'accent tout particulièrement sur les secteurs du transport et de l'e-commerce.

--> Laurent Souloumiac a quitté le groupe Michelin, où il était Directeur du digital, pour devenir le CEO de la start-up lyonnaise Glowbl, qui a développé une technologie de vidéo collaborative en temps réel. Parmi ses premiers clients : l'assureur Allianz, qui l'a déployé auprès de 10 000 collaborateurs.

--> [Annonce Partenaire] Un leader du tourisme reconnu sur la scène internationale recherche son Digital Performance Executive (H/F). Pour postuler, c'est ici.

--> Dans ses plans médias digitaux, Cofidis impose à ses agences de ne pas dépasser la barre des 30% de retargeting.

--> Luc Besson avait imaginé de promouvoir un film sur Paris, suite aux attentats. Des grandes sociétés ont souscrit à la démarche. Las ! le film a été fini... la semaine des attentats de Bruxelles...

--> Uber pratique un service consommateur original. Vous êtes client de UberEats et votre tapas vous arrive en vrac. Vous écrivez au service client... Ce dernier vous répond le jour même en... Anglais. Mais vous rembourse votre repas et vous offre un bon cadeau pour le suivant. Moralité : quand on est client Uber, il ne faut pas hésiter à solliciter le service consommateur... Même si on ne parle pas l'Anglais.

--> Le site Merci Alfred s'est lancé dans l'e-commerce avec une nouvelle marque, Loom, dont le produit phare est une chemise garantie dix ans. 600 modèles se sont écoulés la première semaine.

--> Le 16 mars dernier, Jacques Antoine Granjon animait une session de mentoring auprès de femmes réunies par AuFeminin. Le patron de Vente-Privée s'est présenté comme un vrai féministe, et traite hommes et femmes à égalité dan son entreprise "J'aurais adoré avoir une dg femme".  Le patron chevelu a de grandes ambitions pour son entrepise, mais pense aussi à l'après. "Après, je voudrais servir la cause des animaux." Coup de bol : pas une des femmes présentes ne portait de fourrure ce jour-là...

Recevez La Lettre de Petit Web

Vous aussi, rejoignez les 43 000 professionnels qui nous reçoivent chaque lundi.

C'est promis, nous gardons précieusement cette adresse pour nous, elle ne sera transmise à aucun tiers.

Abonnez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *