Les indiscrets du lundi 20 mars

CHIFFRE_20

partage(s)

--> Bic va annoncer prochainement le lancement d'une nouvelle structure, le "Bic Shave Club", dont Laurent Laforest (ex-directeur digital Europe l'Oréal Luxe) est Directeur général. Un nom qui n'est pas sans rappeler celui de la start-up "Dollar Shave Club" racheté par Unilever pour un milliard de dollars en 2016.

--> The Refiners, l'accélérateur de start-up françaises qui veulent s'implanter aux US s'apprête à accueillir sa deuxième "flotte". Un programme pour les grands groupes est aussi dans les cartons. Les fondateurs réfléchissent à des sessions Facebook Live interactives avec des entrepreneurs de la Silicon Valley, proposées à tous ceux qui n'ont pas la chance de partir en "exploration trip" avec les membres des ComEx.

--> Pour concevoir et lancer sa nouvelle marque de Snacking "Vea" aux Etats-Unis, Mondelez s'est appuyé sur une start-up, Chew. "Au début, ils pensaient qu'on était juste des dinosaures et qu'ils allaient tout faire dans leur coin. Mais ils se sont rendu compte qu'on avait des talents incroyables dans notre entreprise, et nous avons préféré co-construire le projet" a expliqué Barry Calpino, VP Innovation du groupe à SXSW. Le projet a duré 18 mois.

--> Marc Gigon, ex-CDO Total Marketing et Services, lance Plus One, un cabinet de conseil en stratégie digitale avec pour spécialités la structuration des programmes d'innovation et le pricing, une activité bouleversée par la transparence des prix "on line" et les techniques big datas.

--> Le Hacking de l'Hôtel de Ville, organisé par la Ville de Paris et Paris&Co, avait des airs de speed dating pour grands groupes : dans la salle du Conseil de Paris, Elior, Accorhotels, Orange ou encore Air France avaient 5 minutes pour pitcher aux start-up leurs offres dans la salle du Conseil de Paris. Dans la salle des fêtes, les jeunes pousses courtisées ont enchaîné plus de 3000 rendez-vous avec des investisseurs et corporates.

--> Spécialiste des tickets restaurants, le Groupe Elior travaille avec les start-up de livraison, mais aussi à la construction de cantines nouvelles génération, avec les frigos connectés Foodles ou encore FoodmeUp, une très jeune start-up qui a poussé le groupe à faire évoluer son système informatique pour adapter son offre de service. Plus curieux : un partenariat avec Hypersuit, un simulateur de sensations fortes en réalité virtuelle, exposé au Hacking de l'Hôtel de Ville.

--> La nouvelle application des clients pro d'Orange a été conçue avec l'agence américaine Pivotal Lab, qui a imposé sa méthodologie: le projet dure 100 jours, il mobilise 7 personnes (des équipes internes et externes codent en parallèle) et 70 clients sont interrogés dans le process. "Cela nous a fait gagner un temps considérable et le service est beaucoup plus simple. Par exemple, les clients ne voulaient avoir affichées que les deux factures précédentes, alors que nous en prévoyions davantage", explique Xavier Perret, le CDO d'Orange BtoB. A noter : Pivotal Lab ouvre un bureau parisien en ce moment, dirigé par Stéphane Dubois.

--> A SXSW, Jonathan Hammond, le directeur de l'Unilever Foundry, qui initie des projets entre les marques du groupes et des start-up a fait le bilan des trois premières années de la structure : 100 projets ont été menés, et 49 d'entre eux ont dépassé l'étape du pilote. Not bad.

--> La réalité virtuelle - avec l'intelligence artificielle - était le "hot topic" de SXSW. L'événement, qui profite à plein de double culture digitale et entertainement (film et musique) avait ouvert un "Virtual Cinema" pour voir les projets des studios innovants - comme Felix&Paul. Sony était aussi particulièrement actif dans ce domaine, avec un grand hangar dédié à des démonstrations.

--> Undiz est l'un des premiers annonceurs "natifs" du site Be.com (Reworld Media), qui a abandonné la publicité display l'an dernier (lire notre article ici) : pour la St Valentin, la marque a bénéficié de 20 contenus dans les catégories "#CrazyInLove", "#BFFOnly" et "#HeartBreaker", qui ont généré plus de 500 000 vidéos vues et près de 10 000 commentaires. Pour le site, le "native advertising" devrait compenser plus rapidement que prévu la disparition du display.

--> Petit Web sera à E-Commerce One-to-One, si vous y êtes, faites-nous signe.

Recevez La Lettre de Petit Web

Vous aussi, rejoignez les 40 000 professionnels qui nous reçoivent chaque lundi.

C'est promis, nous gardons précieusement cette adresse pour nous, elle ne sera transmise à aucun tiers.

Abonnez-vous