Les indiscrets du lundi 19 décembre

CHIFFRE_19

partage(s)

--> Pour construire son audience sur Snapchat, il faut ruser. Le petit fantôme interdit aux marques qui annoncent sur Discover d'inviter les gens à suivre leurs stories. "Il faut vraiment faire du ping-pong sur les autres réseaux sociaux pour engager son audience", raconte Antoine Dubois VP Communication, Advertising, Social, Media chez AccorHotels. Pas facile non plus de chiffrer : pour l'opération "Sleepathon" d'Ibis, trois social managers de BETC se sont relayés pour compter les photos envoyées par les 18 000 participants en quelques heures, sur un tableur Excel. Sur Snapchat, AccorHotels cherche à toucher ses futurs clients, qui rêvent plus d'Airbnb que de beaux hôtels. "Le ticket d'entrée sur Snapchat est de 30 000 à 40 000 euros par pays. On attend avec impatience les nouveaux outils annoncés pour 2017, comme la possibilité de cliquer dans les publicités et les filtres sponsorisés ultra-géolocalisés qu'on pourra déployer dans nos établissements."

--> Au Cristal Festival, Thomas Jamet, CEO d'IPG Mediabrands en France, a réagi à l'article du JDN sur l'offensive de Google en France: pour lui, le danger pour les agences médias vient bien davantage d'Accenture, qui opère sur le conseil, que de Google, qui, lui, peut être un partenaire des agences. Interrogé aussi sur les erreurs de mesure à répétition de Facebook (lire notre article), il s'est montré étonné qu'une entreprise aussi technologique puisse faire involontairement de telles erreurs... "Comment cela se fait-il que personne ne réclame des sous à Laurent Solly ?" s'est alors interrogé un patron de régie présent dans la salle, pointant du doigt le peu d'impact de ces annonces sur le marché (4 correctifs depuis septembre !), notamment quand on le compare avec le traitement de l'"affaire" des audiences de Fun Radio en juin dernier.

--> Julien Brault, en charge du digital et des diversifications d'Endemol a présenté au Cristal Festival les résultats des 25 heures de "live" produites pour Kinder Bueno : 240 000 internautes ont visionné au moins une minute du programme, pour 120 000 interactions. Guillaume du Gardier, le directeur digital France de Ferrero visait 45 000 vues, au total (lire son interview ici).

[Annonce Partenaire] Le leader européen sur le marché ultra dynamique des services de soin et d’accompagnement des seniors recrute son Directeur Digital Groupe (H/F) en charge de la définition et de la mise en œuvre de la Stratégie Digitale. Pour postuler, c'est ici.

--> En demandant aux internautes de désactiver leurs bloqueurs de publicité, le site Voici.fr (Prisma Média) a réussi à faire chuter le taux de trafic "adblocké" de 20 à 8%. En échange, la pression publicitaire était réduite, avec un annonceur unique par page. La régie expérimente aussi une formule d'abonnement à 5€ par mois pour une expérience de lecture sans publicité. Sans grand succès jusqu'à présent.

--> Les premiers résultats du chatbot ludique lancé par Be sur Facebook Messenger (accessible sur la page du magazine), autour de la série Pretty Little Liars, affiche des résultats très positifs : 30 000 personnes l'ont testé, soit plus de 10% des fans de la page. Surtout, 85% des utilisateurs ont été jusqu'au bout du jeu, qui prend plus de 5 minutes à compléter. Le groupe Reworld Media réfléchit maintenant à développer de nouveaux chatbots du même type pour ses magazines, ou en marque blanche pour des acteurs du divertissement.

--> Les départements achats commencent à s'intéresser au sujet de la rémunération des influenceurs, jusque-là gérée par les agences. En 2017, les départements juridiques vont mettre leur grain de sel : "La capacité des marques à contrôler la "compliance" et la "disclosure" des publications sponsorisées est en train de devenir un sujet en lui-même" a averti Nicolas Chabot, de Traackr, lors du Hubday "Future of Social Media".

--> Du 11 au 14 janvier, Petit Web sera aux Napoléons, à Val d'Isère, pour y écouter notamment les interventions des PDG de la RATP et d'EDF, ainsi que celles de Yannick Bolloré et Jean-Charles Decaux. Si vous avez la chance d'y aller aussi, faites-nous signe, on partagera un vin chaud !

Recevez La Lettre de Petit Web

Vous aussi, rejoignez les 40 000 professionnels qui nous reçoivent chaque lundi.

C'est promis, nous gardons précieusement cette adresse pour nous, elle ne sera transmise à aucun tiers.

Abonnez-vous