Rome

20160313_103041

partage(s)

"Google était le good guy, censé créer de la valeur pour tout le monde, comme internet dans son ensemble." Mais aujourd'hui ce n'est plus le cas... Et c'est notre faute à tous. Sous la pression des investisseurs, Amazon, Google, Uber et ceux qui leur succéderont "ne créent pas des écosystèmes, comme ils le prétendent, mais cherchent à extraire toute la valeur d'un secteur, pour établir un monopole avant d'aller vers un autre domaine." Dans son talk à SXSW, l'essayiste Douglas Rushkoff a mis les mots sur la gueule de bois qui s'est emparée de la planète tech. Pendant ce temps, les marques divertissent les geeks, à coup de gadgets connectés, de "reveal" sur Periscope et même d'impression 3D de cookies. Du pain et des jeux ? En tout cas, bien loin de la nécessaire transformation qu'il leur faut rapidement mener pour lutter contre l'alliance de Wall Street et de la Silicon Valley.

Benoit Zante

Recevez La Lettre de Petit Web

Vous aussi, rejoignez les 40 000 professionnels qui nous reçoivent chaque lundi.

C'est promis, nous gardons précieusement cette adresse pour nous, elle ne sera transmise à aucun tiers.

Abonnez-vous