Achat média : vers un retour du bon sens ?

Qui ?
Franck Farrugia, président de l’agence Re-Mind PHD.

Quoi ?
Un rappel bienvenu à ne pas oublier les fondamentaux, sur le digital et dans les autres médias, à l’occasion du premier « 5 à 7 du digital » organisé par Petit Web et Oath.

La phrase : « Arrêtons d’être aussi cyniques : individuellement, on déteste tous les pop-up, les formats intrusifs, mais nous sommes les premiers à en acheter ! »

Programmatique : on en est où ?

Qui ?
Laurence Milhau, Directrice Adjointe en charge du programmatique chez GroupM.

Quoi ?
Entre retours d’expérience et prospective, un point sur les grands enjeux du programmatique en France, à l’occasion du premier « 5 à 7 du digital » organisé par Petit Web et Oath.

La phrase : « Ce serait faux de dire qu’on savait déjà tout faire il y a 7 ans lorsque le programmatique est arrivé en France. On s’est parfois planté. D’ailleurs, le programmatique, c’est encore beaucoup d’AB Testing. »

Qualité publicitaire : pourquoi c’est si compliqué ?

Qui ?
Dominique Kirmann-Demoux, Directrice Média Europe de l’Ouest, en charge de la Transformation Digitale chez Mondelēz International.

Quoi ?
Le point sur les enjeux de visibilité, brand safety et de mesure pour le groupe Mondelez, à l’occasion du premier « 5 à 7 du digital » organisé par Petit Web et Oath, le 16 novembre 2017.

La phrase : « Jusqu’à présent, l’approche sur la visibilité était plutôt locale. Et aujourd’hui, nous faisons le constat qu’il y a des mesures différentes dans nos 48 marchés européens. Rien qu’en France, il y a de très nombreux acteurs sur le sujet, alors imaginez à l’échelle européenne ou mondiale… »

Attribution : comment dépasser le « dernier clic » ?

Qui ?
François-Xavier Pierrel, Corporate Director Data, CRM & Social chez Renault, et Stéphanie Guedon, Senior Media Manager chez Equancy.

Quoi ?
Un point d’étape sur les enjeux du chantier « outil d’attribution » mené par Renault depuis début 2017, à l’occasion du premier « 5 à 7 du digital » organisé par Petit Web et Oath.

La phrase : « Il s’agit  de dépenser mieux les budgets alloués au marketing en général. Nous devons être beaucoup plus fins dans l’analyse, pour développer des partenariats avec ceux qui nous apportent de la valeur. Aujourd’hui, le ‘dernier clic’ ne nous le permet absolument pas. »

Ben & Jerry’s, ou quand l’activisme de marque paye

Qui ?
Jay Curley, Senior Global Marketing Manager de Ben & Jerry’s (groupe Unilever).

Quoi ?
Les clés pour concilier activisme et business, présentées lors de la conférence OnBrand17 organisée par Bynder à Amsterdam.

La phrase : « Si vous faites bien les choses, il y a de grandes chances que vous irritiez certaines personnes : c’est la meilleure chose qui peut arriver pour votre entreprise, car au même moment, cela veut dire que vous arrivez à vous connecter à d’autres gens, qui ont le mêmes valeurs que vous. Il n’y a pas de meilleure façon de créer une marque. »

Start-up / Grands groupes : peut mieux faire !

Qui ?
Clara Gaymard (en photo) et Gonzague de Blignières, co-fondateurs de Raise, et Olivier Marchal, président de Bain & Company France.

Quoi ?
Les conclusions de l’étude « David avec Goliath » sur l’alliance des jeunes et grandes entreprises, réalisée par Bain&Company et Raise.

La phrase : « Il y a une grande curiosité de la part des grands groupes, avec parfois une absence de fiabilité dans les engagements qui sont pris. Le cas le plus grave, c’est d’initier un POC [Proof of Concept] qui finalement ne se fait pas et pour lequel la start-up n’est pas payée. Il y en a qui meurent à cause de ça. »

N. Miailhe, The Future Society : « l’IA, c’est surtout de l’intelligence collective »

Qui ?
Nicolas Miailhe, co-fondateur de The Future Society et de « The AI Intiative », à Harvard.

Quoi ?
Le point de vue d’un chercheur sur l’Intelligence Artificielle et de ses conséquences pour nos sociétés, en texte et en vidéo, dans le cadre de « Regards Connectés« .

La phrase : « La question de l’équilibre entre construction destructrice et destruction créatrice se pose pour la première fois, du fait de la vélocité et de la magnitude de la révolution de l’IA. »

Danone et Renault en route vers un nouveau CRM

Qui ?
Yan Claeyssen, directeur général de Publicis ETO, Héléna Cibla, CRM et Ecommerce marketing manager de Danone France,  Nathalie Poncel, Digital data specialist et Grégory Lecointe, directeur commercial de Publicis ETO.

Quoi ? 
Le compte-rendu du Petit Club « Shaker le CRM, de la segmentation à la personnalisation » du 15 novembre 2017, organisé en partenariat avec Amazon Advertising, Mondadori Publicité, Publicis ETO, Synthesio et TNP Consultants.

La phrase : « Le digital et la data sont les deux faces d’une même pièce. Tout comme la marque, la data est un actif de l’entreprise. C’est un levier pour magnifier les expériences de marque, les personnaliser sur l’ensemble du parcours client et dépasser le concept publicitaire suranné » explique Yan Claeyssen.

Pourquoi les pure players misent sur la pub télé

Qui ?
David Larramendy, directeur général de M6 Publicité (en photo), Guillaume Charles, directeur général adjoint de M6 Publicité, Hamid Benamara, directeur général de Lesfurets.com, Anthony Ravau, président de MyMedia, Antoine Huvé, fondateur de Cherchemonnid,  Michelle Lamberti-Ceaux, directrice marketing d’Uber France, Yann Carron, directeur marketing et commercial de Boxtal, Jean-Claude Ghinozzi, directeur commercial et marketing de Qwant, Elodie Gaussares, directrice marketing et e-commerce de MonAlbumPhoto.fr.

Quoi ?
Le compte-rendu du Grand Format « TV to Web, quand la télévision convertit », organisé par Petit Web et M6 Publicité.