Zam + infiltre avec doigté les pages sociales de 70 célébrités

Céline Saint-Rémy

partage(s)

Qui ?
Céline Saint-Rémy, fondatrice associée de Zam+, filiale de Zam, qui intervient aujourd’hui à Ubiq, le salon du brand entertainment de Gwen Flatres.

Quoi ?
Zam+, l’activité de micro endorsement du groupe Zam, créée en mars dernier, sur le modèle d’adly : des posts de célébrités sponsorisés par des marques.

Combien ?
70 célébrités issues du cinéma, de la télé, de la radio, sportifs, musiciens, comiques… comme Cécile de Ménibus, Eric et Ramzy, Kev Adams, Sexion d’assaut… Pour les sportifs, Zam+ a passé un accord avec Lagardère. Pour les marques, le ticket d’entrée oscille entre 50 00 et 150 000 euros.

Comment ?
Alors qu’adly construit des plateformes d’affiliation poussées sur les mobiles des célébrités qui relaient ou pas, le système Zam+ part d’un concept de marque et construit un dispositif ad hoc avec 3 ou 4 célébrités. « Nous vendons de l’engagement et du reach, et travaillons actuellement sur les KPI ».

Première opération le 18 juin , « Unbottle Yourself  » pour Carslberg, où le public du match de football France-Suède est invité à couper le son du match et à se brancher sur le commentaire de Laurent Baffie et Gérard Darmon (agences Vizeum et Rolls Noice). Zam + relaye cette opération sur des pages de sportifs célèbres comme Malouda. « En 48h, nous sommes capables de monter une campagne, l’endorsement classique est beaucoup plus long ». Le  travail de Zam consiste à imaginer les bonnes opérations, pour que les posts sponsorisés soient bien acceptés par le public et par les vedettes.

Recevoir La Lettre de Petit Web
Vous aussi, rejoignez les 40 000 professionnels qui reçoivent La Lettre de Petit Web chaque lundi. C'est promis, nous gardons précieusement cette adresse pour nous, elle ne sera transmise à aucun tiers.
Nous vous conseillons d’ajouter newsletter@petitweb.fr à votre carnet d’adresse.

bonnez-vous

0 comments