Pourquoi Youtube va tuer la télé

Robert Kyncl youtube ces

partage(s)

Qui ?
Robert Kyncl, vice president of global content partnerships de YouTube, ex-Netflix.

Quoi ?
On attendait la Google TV, c’est Youtube quia dominé le CES. En relinéarisant la télé du Net avec des chaines thématiques, l’activité audiovisuelle de Google va tout révolutionner. En témoignent le keynote « Entertainment Matters » au CES 2012, mais aussi des papiers dans USA Today, Wired ou le New Yorker (qui titre en une « can Youtube kill television? »).

Pourquoi ?
Parce que ce n’est pas la Google TV qui crée la révolution mais bien l’offre de programmes que met en place Youtube, avec des moyens et une surface mondiale. Ca nous rappellerait presque le mouvement des radios libres, sauf qu’il y a Google derrière, avec ses moyens.

Combien ?
- 800 millions de visiteurs/mois dans le monde
- 3 milliards de vidéos vues/jour
- 500 millions de vidéos vues sur mobile chaque jour, un chiffre doublé en un an
- 48h de vidéos uploadées chaque minutes
- Dans un futur proche, 90% du trafic web sera généré par la vidéo
- 350 millions de vidéos YouTube ont été partagées sur Twitter en 2011
- l’Américain moyen regarde les vidéos en ligne 30 minutes par semaine mais 1h pour les 25-34 ans (Nielsen)
- 100 millions de dollars investis dans la production de contenus premium par Youtube
- 500 propositions de partenariat reçues en 2011, 100 signées
- La chaîne du câble Style a 700 000 abonnés, Michele Pham, 1 400 000
- Les auteurs touchent de Google 1 à 3 dollars pour 1 000 vues.
- 98 des 100 premières marques ont fait campagne sur Youtube
- 30 millions de vues pour la publicité officielle Coca ET 120 millions de vues obtenues par Coca-Cola, via des vidéos UGC (45 000 pubs envoyées par le public)

(Sources : Youtube, Robert Kyncl, Wired)

Comment ?
Aujourd’hui, les gens passent 75% sur le câble et 25% sur Youtube. En 2020, Youtube espère avoir inversé la tendance et atteindre 75% de la consommation vidéo.
Mais pour cela, il faut que Google/Youtube gagne la bataille de la durée et de la structuration du contenu. En effet, aujourd’hui, si un producteur de vidéos Youtube comme Maker Studio touche la même audience que le réseau ESPN, la durée de consommation de ses vidéos est de 15 minutes, contre 5 heures pour ESPN.

Pour gagner la bataille du temps passé, Youtube commence à proposer des packages de programmes : fin 2011, le site a bouleversé son interface pour organiser ses contenus autour de « chaînes », centrées sur les intérets des gens. Ainsi, si vous tapez « James Brown », vous obtenez une playlist de 20 vidéos. Reste à attirer des contenus de qualité, dignes de la télé : c’est la mission de Robert Kyncl. Sous sa houlette, le site va investir 100 millions de dollars dans les contenus et partager les revenus de la publicité avec ses partenaires. Youtube a déjà passé des deals avec des producteurs, comme par exemple Young Hollywood, qui produit des shows uniquement sur Internet, avec des auteurs comme Deepak Chopra (spiritualité, santé), Anthony Zuiker (court métrages d’horreur) ou Dance On, la chaine de danse de Madonna. Ces nouveaux producteurs bénéficient de la liberté que leur confère ce nouveau média, loin des longs et fastidieux process de la prod TV traditionnelle.

Pour chaque show, le concept et la production sont nées du net. Ainsi, Williams, le fondateur de Young Hollywood s’est installé dans un hôtel où les stars descendent. « On dit à Cameron Diaz ou Nicolas Cage, ‘si vous êtes à l’hôtel, passez donc au studio ». Kassem Gharaibeh, 16eme chaîne de Youtube (1,8 millions de fans) interviewe des stars du porno avec un accent précieux. DeStorm Power, lui crée des chansons thématiques, « comment résoudre le Rubiks Cube » ou des chansons à base des commentaires des fans. Car tous ces auteurs cultivent leur public et vont à sa rencontre… Les Youtubers apparaissent dans les shows des uns des autres, bénéficiant ainsi de leurs audiences croisées et participent à l’émergence d’une nouvelle classe moyenne d’auteurs.

Des maisons de production comme Maker Studio, créé en 2009, comptent 200 partenaires et prévoient d’avoir 1 000 partenaires dans les prochains mois. Maker Studio prépare trois chaines premium : une hispanique, une pour les mères et une chaine musicale. Son équipe de 140 personnes travaille et vit sous le même toit. « C’est un peu comme le modèle de United Artists au démarrage de Hollywood » explique Lisa Donovan, co-fondatrice. Sauf qu’il n’y a pas de casting, pas de décision de comité, la distribution ne coûte rien et les shows ne peuvent pas être annulés. « Notre investissement est un catalyseur pour dire que le show de demain n’est pas celui d’aujourd’hui » explique Shishir Mehrotra, head product manager chez YouTube. « La télé était produite par des Networks pour l’écran du salon, aujourd’hui, elle est faite par tout le monde, pour tout écran. le coach potato veut s’impliquer dans ce qu’il regarde ».

Des professionnels reconnus sont passés du côté de Youtube. Slate a lancé late News Channel, des montages vidéo de news, avec une voix off. Townsquare est une chaine politique faites par les Young Turks network. M. Zuiker scénariste et producteur de la série « Les Experts », va sortir en avril 2012 des web-séries de 10 minutes. « Ce sera des pilotes pour des shows traditionnels TV, tournés avec un Canon 7D, avec la qualité TV, pour une fraction du coût » explique-t-il.

« D’ici à 2020, 75% de toutes les chaines (y compris les chaines de TV), vont naître et être diffusées grâce à internet » explique Robert Kyncl, et  de plus en plus de chaînes de niches destinées à des passionnés vont apparaître sur Youtube : « je vous garantie que d’ici un an ou deux, vous trouverez sur Youtube une chaîne consacrée au yoga, avec des contenus  mondiaux et quotidiens, qui permettra aux marques de toucher une audience incroyablement ciblée et engagée ». Machinima, une chaîne YouTube sur les jeux vidéos, génère déjà aujourd’hui plus de un milliard de vues chaque mois avec près de 116 millions de spectateurs. A terme, les 5 premières chaines devraient atteindre des niveaux d’audience dignes des 20 premières chaines du câble US. Les marques commencent tout juste à s’intéresser au phénomène. Ces chaines de niches drainent en effet une audience ultra-ciblée, à l’image de Michelle Phan, dont les tutoriaux de maquillages attirent deux fois plus d’audience que la chaine du cable Style Network et qui bénéficie du soutien de Lancôme.

bonnez-vous

0 comments