Médiamétrie chiffre l’effervescence mobile

portrait-tiphaine-goisbeault

partage(s)

Qui ?
Tiphaine Goisbeault, Directrice Télécom et Equipement de Médiamétrie.

Quoi ?
Les  derniers chiffres Médiamétrie sur les usages mobiles et tablettes en France, présentés lors de l’événement E-Circle Connect Paris.

Combien ?
40,7 millions d’internautes
22,3 millions de mobinautes
4,3 millions d’utilisateurs de tablettes
46,6% des Français sont équipés de smartphones en septembre 2012
Les internautes passent en moyenne 2h08 par jour sur l’internet fixe et consultent 2395 pages vues par mois.
Les mobinautes passent 3h46 par mois sur des sites mobiles (hors applications) et génèrent 697 pages vues par mois.

Comment ?
L’étude met en avant quatre enseignements :

- les usages bien différents entre les tablettes et le mobile, une situation qui pourrait évoluer l’année prochaine avec l’arrivée des iPads mini et des devices hybrides. Sur le mobile, Médiamétrie note une surconsommation de l’actualité et du divertissement par rapport à l’internet fixe. Le mobile est aussi de plus en plus utilisé en magasin : 32% des mobinautes ont déjà recherché de l’information sur un produit depuis le lieu de vente. Sur les tablettes, les usages concernent principalement le divertissement, la vidéo, les jeux et le e-commerce. L’utilisation des tablettes reste sédentaire : 94% des possesseurs de tablettes l’utilisent à domicile, contre seulement 42% pour les smartphones. Néanmoins, l’étude révèle de plus en plus d’usages des tablettes en déplacement cette année.

- le site internet est loin d’être mort. Si 30% des mobinautes privilégient les applications pour accéder aux contenus, 33% préfèrent le site mobile et le dernier tiers est indifférent. Sur les tablettes, 40% des gens n’émettent pas de préférence entre un site mobile et une appli.

- la géolocalisation entre dans les moeurs : 8.7 millions d’utilisateurs de smartphone y ont recours, +64% en un an. Les consommateurs ont compris que cette fonctionnalité était un gain de temps, qui permet de ne pas avoir à entrer ses coordonnées, de localiser des services alentour ou d’obtenir des recommandations de lieux.

- le nombre d’acheteurs sur mobile a explosé en un an, avec une progression de 50% (1.8 millions d’acheteurs). Les ventes privées sont aux premières loges : elles entrent cette année directement dans le top 5 des transactions sur mobile, derrière la banque en ligne.

[slideshare id=15134112&doc=e-connectparis-121112034126-phpapp01]

bonnez-vous