Mary Meeker : « la pub mobile va rejoindre la valorisation de la pub PC dans 3 ans »

Mary Meeker

partage(s)

Qui ?
Mary Meeker, investment partner chez Kleiner Perkins, ex-analyste de Morgan Stanley et grande prêtresse consacrée du Web.

Quoi ?
L’analyse  des principales tendances à l’œuvre sur le web et les plateformes mobiles lors de la conférence D10 aux Etats-Unis, par Patrick Kervern, rédacteur en chef de Viuz.

Comment ?

Avec des chiffres, beaucoup de chiffres et la brillante analyse de Mary.

- 2,3 Milliards d’internautes dans le monde (en croissance de 8% en un an) et une croissance tirée par les pays émergents : +1% aux US contre +44% aux Philippines.

- 1,1 Milliards d’abonnés mobiles en 3G (en hausse de 37% sur un an). Les abonnés 3G représentent 18% de l’ensemble des abonnés mobiles.

- L’iPhone avait connu une adoption et une croissance rapide, mais l’iPad va trois fois plus vite (29% des américains possèdent une tablette ou un E-reader contre 2% il y a deux ans). Android est encore plus impressionnant, avec une croissance 4 fois supérieure à celle de l’iPhone.

- Avec 945 millions de smartphones en circulation pour 6,1 milliards d’abonnés mobiles, le smartphone a encore de très beaux jours devant lui.

- Le mobile représente 10% du trafic web et 8% du chiffre d’affaires de l’e-Commerce aux Etats-Unis.

- Le marché des applications mobiles est passé de 700 millions $ en 2008 à 12 Milliards aujourd’hui (71% du revenu provient de la vente d’applications et 29% de la publicité).

- En revanche, la publicité patine : le mobile qui représente 10% du temps média ne représente que 1% du budget des annonceurs.

- Un croisement des courbes Usage PC/Usage Mobile (comme c’est le cas en Inde) représente donc potentiellement un danger réel pour la monétisation des services digitaux (surtout ceux qui se rémunèrent via la publicité), une rupture d’autant plus violente que le CPM mobile à 0.75 $ en moyenne est encore largement inférieur au CPM web à 3.75$.

- L’ARPU (revenu moyen généré par un utilisateur) PC est encore largement supérieur à l’ARPU Mobile : 1,7 fois pour Pandora, 3,3 fois pour Tencent et 5 fois pour Zynga… Cette dichotomie entre monétisation mobile et usage mobile peut affecter la croissance des revenus de grands acteurs comme Google et Facebook. A cause du mobile, chez Google, les CPC affichent une baisse constante depuis trois trimestres alors même que les clics progressent. De même l’ARPU de Facebook était en baisse de 13% au premier trimestre.

- Ce défaut de monétisation n’est pas irréversible : Gree, le géant du jeu mobile Japonais a vu son ARPU passer de 6$ début 2009 à 24$ aujourd’hui. Si le marché global suit les courbes d’adoption et de monétisation mobile au Japon , les niveaux de monétisation mobile rejoindront ceux du PC dans 1 à 3 ans.

Les nouvelles armes dans la Guerre des Plateformes :

- L’Opengraph Facebook : l’application de partage vidéo Viddy a gagné plus de 17 millions d’utilisateurs en 7 jours grâce à son inclusion dans le fil d’actualité Facebook.

- Les Appstores : avec plus de 46 Millions de téléchargements par jour sur l’Appstore, Apple domine les applications mobiles.

Avec le mobile, la consommation media, du divertissement et du commerce physique et digital est en train d’être réinventée.  Et de nouveaux modèles de distribution et de monétisation des talents (Chill, Voxer,Waze, Bleacher report, Etsy, Zaarly, Tas Rabbit, Kickstarter) vont émerger.

Voir la présentation

Patrick Kervern

bonnez-vous

0 comments