Actualités

L’envol digital de PSA passe par la carte de voeux


L’envol digital de PSA passe par la carte de voeux

Qui ?
Nathan Samis, Responsable de la Communication Digitale de PSA Peugeot Citroën et Nathalie Roussel, Responsable Communication corporate, Evénements et Image du groupe.

Quoi ?
La carte de voeux 2012 du groupe, réalisée par l'agence Laforme/Makheia pour Séquoia. Un dispositif qui pourrait sembler anecdotique mais qui illustre un tournant digital pour le groupe PSA Peugeot Citroën.

Comment ?
La carte de voeux 2012 est à la fois print, web et mobile (grâce à un QR code). Pour la première année, le concept créatif ne présente aucun modèle de voiture. "C'est un exercice annuel incontournable. Nous avions envie d'une nouvelle forme d'expression corporate, quelque chose de décalé et déconnecté de ce que nous faisions par le passé, en laissant aux marques Peugeot et Citroën le discours sur le produit. Par notre brief, nous voulions surprendre et être surpris." explique Nathalie Roussel.
Pour cela, Makheia a transformé les phares et les éléments d'aération des différents modèles Citroën et Peugeot en papillons prenant leur envol. La carte de voeux prend tout son impact quand elle apparait dans la version personnalisée, en plein écran. Un concept en rupture qui fonctionne aussi bien en France qu'à l'international et ne concurrence pas le travail des deux marques, qui diffusent aussi leurs propres cartes de voeux. "Cela correspond bien à la période de rupture et de transformation que connait le groupe, illustrant parfaitement l'intégration du digital et la montée en gamme" explique Nathan Samis. Le groupe est en effet en pleine refonte de sa stratégie digitale, avec un nouveau site prévu pour le premier trimestre 2012, intégrant une présence sur les différents réseaux sociaux. "Nous n'allons pas créer des pages fans qui redondantes avec le travail des marques, mais plutôt utiliser les différents canaux pour nous adresser à des cibles précises."
En attendant ce lancement, la carte de voeux joue le rôle d'un teaser. Elle est virale : une personne qui la reçoit peut ensuite en envoyer à ses contacts, même si elle est externe au groupe PSA. "La viralité n'est pas un but en soi, nous n'avons pas d'objectif quantitatif. Mais nous allons bien sûr regarder les taux d'usage en interne." Les premiers retours sont  positifs, avec 25 000 connexions une semaine après le lancement, soit +33% par rapport à l'an passé.
Avec cette carte, les employés sont invités à partager le message du groupe sur internet et disposent d'un support digital pour montrer leur fierté d'appartenance au groupe, puisque dans l'ère papier, seuls les managers avaient accès à la carte de voeux papier. Là les ouvriers peuvent accéder au site web de chez eux pour envoyer la carte. reste à savoir comment elle sera promue en interne . "Le groupe considère la prise de parole des salariés sur les réseaux sociaux comme une opportunité. Un guide de bonnes pratiques a été établi. Petit à petit, nous voulons créer une relation sur le long terme avec nos publics externes. La carte de voeux, c'est avant tout affectif. C'est le premier niveau de la communauté, elle créé du lien" conclue Nathan Samis.

Benoit Zante