Leetchi/Crédit Mutuel Arkea : ce qui n’a pas été écrit

Qui ?
Céline Lazorthe, fondatrice de Leetchi et Ronan le Moal, DG de Crédit Mutuel Arkea.

Quoi ?
Les coulisses du rachat de Leetchi, pépite de la FinTech française, par Crédit Mutuel Arkea.

Comment ?

1/ Leetchi n'était pas à vendre

Certains observateurs ont interprété cette vente estimée à 50 millions d'euros comme un signe que Leetchi n'arrivait plus à lever des fonds pour assurer sa croissance... "Cela me fait éclater de rire, mais il faut laisser parler les mauvaises langues" explique Céline Lazorthe, qui rappelle que sa start-up spécialisée dans le paiement en ligne (en BtoB) et les cagnottes (en BtoC) est rentable. Les investisseurs historiques étaient même prêts à remettre au pot, aux côtés de nouveaux fonds. "En leur annonçant que j'avais finalement fait le choix du Crédit Mutuel Arkea, ils m'ont tous félicitée... tout en me disant qu'ils étaient toujours intéressés." Et d'ajouter qu'il n'y a pas de meilleur moment pour vendre une entreprise que lorsqu'elle n'est pas à vendre. Un élément confirmé par Ronan Le Moal : "Leetchi n'avait aucun problème de financement : l'entreprise aurait levé de l'argent sans aucun problème, même à une plus forte valorisation."

2/ Vendre sa boite n'est pas qu'un choix financier

Dans ces conditions, pourquoi se vendre, si tôt, au Crédit Mutuel Arkea, au lieu de continuer le jeu des levées de fonds ? "Les actionnaires de Leetchi avaient envie d'une autre histoire, plus industrielle" estime Ronan Le Moal. Et oui, pour un entrepreneur, les millions ne font pas tout ! Pour Céline Lazorthe, "le fait d'avoir choisi la vente au Crédit Mutuel Arkea ne change rien : on reste sur les mêmes montants, avec une autonomie identique à celle sur nous auraient offerte les fonds. Sauf que maintenant, nous avons accès à des métiers bancaires que l'on n'aurait pas eu avec d'autres investisseurs. Cela fait beaucoup plus de sens." Et ce, d'autant plus que les fondateurs demeurent à la tête de l'entreprise, conservent des parts et restent autonomes. "Au début, le sujet n'avait pas été abordé et ça me brisait le cœur de tout vendre. Mais finalement l'idée de conserver des parts est arrivée sur la table. C'est un symbole fort pour l'équipe." Pour Leetchi, l'adossement au Crédit Mutuel Arkea incarne une "quatrième voie" : aux côtés de l'introduction en bourse, de la levée de fonds ou du rachat par une entreprise américaine. "Beaucoup d'entrepreneurs du web ont envie de voir leur aventure continuer, explique Ronan Le Moal. Les entreprises françaises doivent faire office d'investisseurs stratégiques et les aider à rester sur le territoire français."

3/ Le Crédit Mutuel Arkea avait davantage besoin de Leetchi que l'inverse

Englué dans un conflit fratricide avec "l'autre" Crédit Mutuel (le Crédit Mutuel - CIC), qui se règle désormais devant les tribunaux, Crédit Mutuel Arkea est depuis des années à la recherche de relais de croissance, en dehors de ses frontières historiques (lire notre article à ce sujet). Dans le cadre de cette stratégie, Leetchi lui ouvre deux portes : l'international, puisque la start-up opère dans une vingtaine de pays, et le marché du paiement sur les marketplaces e-commerce. Via sa filiale Monext et la solution Payline, le Crédit Mutuel Arkea détient 30% du marché des paiements en ligne, mais cette position est menacée par l'essor des marketplaces e-commerce, qui nécessitent des technologies de paiement différentes et l’agrément monnaie électronique : deux points sur lesquels Leetchi et sa solution BtoB MangoPay ont une longueur d'avance. "Cette lacune commençait à devenir pénalisante, étant donné l'essor des places de marché depuis deux ans" reconnait Ronan Le Moal. "Nous ne nous sommes pas positionnés dessus, car d'autres allaient beaucoup plus vite que nous. Techniquement, on aurait mis beaucoup plus de temps." D'ailleurs, les équipes de Monext et de Leetchi travaillaient déjà ensemble pour répondre à des appels d'offre.

4/ Le Crédit Mutuel Arkea n'en est pas à sa première acquisition "FinTech"

Le groupe bancaire a mené plus d'une demi-douzaine d'acquisitions dans le domaine, avant même que le terme "FinTech" soit à la mode. Ronan Le Moal a notamment mené le rachat de la banque en ligne Fortuneo, en 2006. Monext a intégré le groupe en 2010. Depuis, le Crédit Mutuel Arkea a pris des participations dans les start-up Prêt d'Union et Linxo, notamment. De quoi se forger une solide expérience de l'univers des start-up et de leurs spécificités. "Il faut avant tout respecter l'ADN de ces entreprises" explique Ronan Le Moal, qui tient à ne pas trop "perturber" la croissance de sa nouvelle pépite. "Des synergies commerciales ont été identifiées depuis longtemps avec Leetchi, mais l'autonomie et l'indépendance sont extrêmement importantes. Nous verrons plus tard les synergies à imaginer avec les agences bancaires, Fortuneo ou nos autres activités." Avant de signer la vente, Céline Lazorthe s'est entretenue avec les patrons des filiales du Crédit Mutuel Arkea pour s'assurer que son autonomie serait respectée. Elle a apparemment été rassurée.

5/ L'histoire de la rencontre entre les deux entreprises devrait servir de leçon à tous les grands groupes

Leetchi et le Crédit Mutuel Arkea travaillaient ensemble depuis 6 ans : la banque était d'abord un prestataire technique de la start-up, avant de devenir un partenaire dans des appels d'offres. Cette rencontre a été possible parce que l'entreprise s'est mise en position d'écoute vis-a-vis des entrepreneurs. Installée dans le Finistère, elle a ouvert son bureau parisien aux start-up, leur attribuant des interlocuteurs dédiés. "Il faut prendre le temps de rencontrer les gens qui veulent changer le monde. Si quelqu'un nous sollicite et a un beau projet, il faut le voir, même si c'est pour un quart d'heure" explique Ronan Le Moal, qui a rencontré Céline Lazorthe en 2010. "J'aurais très bien pu ne pas prendre le temps de la rencontrer, mais c'est important de donner une chance à l'avenir."

Benoit Zante

Recevez La Lettre de Petit Web

Vous aussi, rejoignez les 43 000 professionnels qui nous reçoivent chaque lundi.

C'est promis, nous gardons précieusement cette adresse pour nous, elle ne sera transmise à aucun tiers.

Abonnez-vous