Actualités

Comprendre l’audience télé en analysant les conversations (« wow » n°2)


Comprendre l’audience télé en analysant les conversations (« wow » n°2)

Qui ?
Deb Roy, Pdg de Bluefinlab.

Combien ?
Bluefin analyse 20 millions d'Américains qui  parlent sur les réseaux, à propos de 200 000 shows, en créant 40 millions de liens par mois. Le week end dernier, il a analysé une émission de deux heures sur ABC : 500 000 commentaires traités en temps réel.

Pourquoi ?
De la même manière que Google a amélioré les résultats de recherche en intégrant les liens entre les sites, BlueFinLab analyse les conversations à propos des programmes, pour dessiner, en temps réel, leur ADN. "Nous avons voulu construire une machine qui prédirait, si quelqu'un regardait une émission ou une publicité, ce qu'il dirait". La nouvelle manière de regarder la télé au travers de Twitter a trouvé maintenant son Médiamétrie : Bluefin rapproche les programmes de leurs conversations sur les réseaux sociaux. Son service, disponible sur abonnement permet de connecter ces deux mondes et de les utiliser, pour mieux affiner sa programmation, que l'on soit diffuseur ou annonceur. "Le commentaire télé explose. En un an, le nombre de gens qui parlent de télévision a triplé." L'analyse des conversations permet de dresser le portrait de leur public en genre, mais aussi en comportement (commentaires passionnés...). L'outil permet ainsi d'analyser, pour  un débat politique, le nombre et le type de commentaires par candidats. Ou de rapprocher ce qu'un média raconte (Al Jazirah sur la révolution égyptienne) de ce que les gens en disent... Ce projet remplace d'un coup les études marketing, audience et quali. On attend juste son arrivée en Europe... Qui n'est pas encore  à l'ordre du jour, d'après ce que Deb Roye nous a dit backstage.







Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE