Alexandre Ricard : « un quart de notre croissance est issu de l’innovation »

alexandre ricard

partage(s)

Qui ?
Alexandre Ricard, PDG de Pernod Ricard et président du jury ID17 - Le Grand Prix de l'Innovation Digitale, organisé par Petit Web, dont les candidatures sont ouvertes jusqu'au 12 mai 2017.

Quoi ?
Les grands principes d'innovation de Pernod Ricard, présentés à l'occasion de la conférence Leaders Paris.

Comment ?

"Un quart de notre croissance provient de l'innovation – je sais, ça peut paraître étonnant pour un groupe de spiritueux" a expliqué Alexandre Ricard sur la scène de Leaders Paris. Le plus jeune PDG du CAC40, en poste depuis février 2015 , y a détaillé sa vision : chez Pernod Ricard, l'innovation s'applique autant aux produits qu'aux services que le groupe commence à développer autour de son métier de base. BIG (Breakthrough Innovation Group), la structure dédiée à l'innovation de rupture (lire aussi notre article) est ainsi à l'origine du Projet Gutenberg, un bar à cocktail connecté, qui devrait être commercialisé en 2018 sous la marque Opn.

BIG est aussi le créateur d'une nouvelle marque, l'Orbe, dont le premier produit, une vodka infusée au caviar, est produite par Absolut en Suède. Pour la concevoir, la structure d'Open-Innovation s'est appuyé sur les brevets d'un spécialiste de la cosmétique, basé à Marseille. "Huit personnes dans la Silicon Valley sont chargées d'investir dans différents business models, qui sont tous liés directement au futur de la convivialité" ajoute le PDG du groupe.

Toutes les innovations du groupe ne sont pas aussi rupturistes que celles de BIG. La plupart trouvent leur source en interne : Alexandre Ricard considère ses 85 "affiliates" comme autant de start-up. "Nous sommes un grand groupe, mais je nous vois surtout comme une grande petite entreprise, comme une famille dispersée à travers le monde, avec une structure très décentralisée."

Pour nourrir son portefeuille de marques, le groupe rachète aussi régulièrement de jeunes entreprises à travers le monde, comme le gin Monkey 47 en Allemagne ou le bourbon Smooth Ambler en Virginie Occidentale. "Quand on rachète de telles start-up, on n'achète pas seulement le produit, mais aussi les équipes." Comme dans le cas de rachat de start-up technologiques, les fondateurs sont intéressés aux résultats de leur entité ("earn-out"), qui bénéficie alors de la force de frappe du réseau de distribution de Pernod-Ricard dans le monde.

Selon Alexandre Ricard, le secret d'un rachat réussi tient en quelques mots : "l'éthique, l'intégrité, l'ouverture d'esprit et la confiance mutuelle." Un autre principe, qui s'applique à toute l'entreprise : le droit à l'erreur. "On peut se tromper, à condition d'être transparent et de ne pas cacher ses erreurs."

L'un des objectifs principaux de ces efforts d'innovation, qu'elle soit autour des produits ou des services, est de toucher les "millienials", la jeune génération de consommateurs. "Les 'Millenials', ne réfléchissent pas en termes de Vodka, Tequila ou Whisky : ils pensent en termes de marques et de contexte de consommation."

Benoit Zante

Recevez La Lettre de Petit Web

Vous aussi, rejoignez les 40 000 professionnels qui nous reçoivent chaque lundi.

C'est promis, nous gardons précieusement cette adresse pour nous, elle ne sera transmise à aucun tiers.

Abonnez-vous