3 raisons pour acheter du Facebook, 7 raisons contre

davy tessier

partage(s)

Qui ?
Davy Tessier, dg de Disko, agence en  » social intelligence », 40 collaborateurs et des clients comme la Mairie de Paris, SNCF, le Groupe M6, Pentax, Hermès, ADP, Häagen Dazs, Speedo, Jaguar etc… et partenaire de Petit Web.

Quoi ?
Une tribune sur la très mouvementée entrée en bourse de Facebook.

Comment ?
Le roadshow numérique de Facebook est  une superbe leçon de communication. Elle illustre de manière pédagogique le métier et la puissance de Facebook. Mais sur son « Future », le CEO reste très évasif quant aux axes de développements de cette plate-forme sociale

Cette introduction en bourse est parmi les 15 plus grosses opérations jamais recensées. 16 milliards de dollars ont été levés au minimum. Par comparaison, Google avait levé 1 milliard de dollars en 2004. Facebook est à ce jour la plus grosse introduction en bourse du secteur internet.

Quel impact pour nos métiers ?
Facebook devrait étendre encore la diversification de ses revenus. Plus de social, plus de local mais aussi  la publicité mobile. Idem pour les contenus : Facebook annonce le lancement de son App Center, qui regroupera l’ensemble des applications Facebook web ou mobiles disponibles à ce jour. Cet App Center constitue un élément supplémentaire de la réorganisation en cours de Facebook autour du mobile et des contenus.

Facebook, sur-valorisé ?
La levée valorise Facebook environ 30 fois ses bénéfices annuels. Google a connu une telle sur-valorisation lors de son entrée en bourse mais la firme du célèbre moteur de recherche atteint aujourd’hui une valeur boursière seulement 5 fois égale à ses bénéfices annuels. Pour Peter Cauwels, un chercheur au département de gestion, de technique et d’économie de l’Ecole polytechnique de Zurich , Facebook devrait pendre le même chemin, après l’euphorie.

Faut il acheter ?

Oui… :
- Facebook connaît une demande d’actions bien supérieure à celle de l’offre disponible.
- Facebook s’est diversifiée avec Spotify, Youtube, Dailymotion, Universal, Warner Bros, Miramax, The Guardian ou The Washington Post.
- Le réseau travaille activement à la création de la F Money qui serait utilisable sur le site ou de manière décentralisée.- Facebook devrait atteindre 1 mds utilisateurs entre août et octobre cette année.

Et non …. :
- Marc Zuckerberg l’a précisé lui-même, le nombre d’utilisateurs qui accèdent à Facebook depuis un mobile grossit au détriment de ceux qui utilisent le réseau social sur leur ordinateur. Ils sont aujourd’hui 488 millions d’utilisateurs mobiles sur Facebook et le réseau ne propose pas de publicité sur sa version mobile. Le rachat récent de  Glancee est une première réponse. Facebook est également en cours de rachat d’Instagram. Cet achat est reporté suite à l’ouverture d’une enquête de la Federal Trade Commission (FTC) qui va déterminer s’il y a position dominante. Ce qui pourrait laisser le temps à ses concurrents (Google, Twitter…) de développer un service équivalent. Facebook vient d’annoncer également le rachat de Lightbox sur Android et Lightbox s’est empressé de préciser qu’il refusait toute nouvelle inscription et d’annoncer une date de fermeture prochaine de son service. Facebook tente donc de redistribuer les cartes du partage social de photos à son avantage mais la société est désormais dans l’oeil de la FTC.
- Facebook est absent sur le marché chinois.
- Le chiffre d’affaires est  en recul au T1 2012 (1.06 millards $ en recul par rapport au dernier trimestre 2011 (Déclin de 6%)
- Facebook a connu une croissance de ses revenus tellement forte ces deux dernières années que ces taux de croissance vont certainement diminuer sur les années à venir.
- Des comparaisons sur les couts d’achat d’espace et performance de plus en plus nombreuses  entre Google et Facebook à la défaveur de Facebook.
- Qui dit bourse dit réputation: cette introduction permet à bon nombre de ses clients de reprendre l’avantage commercial: General Motors ou encore Procter & Gamble ont critiqué leurs performances sur Facebook via l’achat d’espace. Un nouveau front s’annonce donc pour Facebook, celui de la réputation commerciale, ce même front qui à conduit Google par exemple à mettre en place un des services client les plus efficaces dans le monde du BtoB, et c’est dire le travail qu’il reste à faire chez Facebook…
- Marc Zuckerberg détient plus de 50% des droits de vote, bien que minoritaire en action, ce qui signifie qu’il garde le contrôle complet de l’entreprise.

Davy Tessier

Recevoir La Lettre de Petit Web
Vous aussi, rejoignez les 40 000 professionnels qui reçoivent La Lettre de Petit Web chaque lundi. C'est promis, nous gardons précieusement cette adresse pour nous, elle ne sera transmise à aucun tiers.
Nous vous conseillons d’ajouter newsletter@petitweb.fr à votre carnet d’adresse.

bonnez-vous

0 comments