Search Results for: mathilde saliou

Mounia-Rkha-GirlsInTech

Mounia Rkha, Girls in Tech : « dans ma tête, coder, être développeuse, c’était un truc de mec »

Qui ?
Mounia Rkha, co-fondatrice du réseau professionnel Girls in Tech.

Quoi ?
Une interview, pour comprendre comment Girls in Tech s’y prend pour changer les mentalités dans le monde de la Tech.

La phrase : « Ce qui est étonnant, en revanche, c’est justement que ce manque de visibilité existe aussi dans la tech, autant qu’ailleurs, parce qu’un secteur d’innovation comme celui-ci devrait être en avance sur les autres. »

Frederic Bardeau

Frédéric Bardeau, Simplon : « Apprendre le code, c’est une question de citoyenneté, de lutte contre l’illettrisme numérique »

Qui ?
Frédéric Bardeau, co-fondateur de Simplon.co et auteur de « Lire, écrire, compter, coder ».

Quoi ?
Une interview, pour comprendre le modèle et les ambitions de cette « fabrique sociale de codeurs » installée à Montreuil depuis 2013.

La phrase : « Nous avons aussi envie d’aller chercher des réfugiés ou des gens dans les prisons, pour leur apprendre à coder. »

Judson Brewer

Et si les applications nous aidaient à vaincre les addictions ?

Qui ?
Judson Brewer, Directeur de Recherche à la UMass Medical School, chercheur à Yale et affilié au MIT.

Quoi ?
Une intervention à LeWeb14 sur le rôle des neurosciences dans l’élaboration d’outils destinés à soigner les addictions.

Fabrice Marsella

F. Marsella, Village CA : « Nous avons déjà trouvé nos bureaux à New York »

Qui ?
Fabrice Marsella, maire du Village by CA, premier incubateur ouvert par le Crédit Agricole, en plein cœur de Paris.

Quoi ?
Une interview pour comprendre les ambitions du Crédit Agricole pour accompagner les start-up, à travers la France mais aussi à l’étranger.

Les chiffres : « Nous l’avons pensé comme un écosystème complet lié au business et à l’innovation. On y trouve donc une pépinière prête à accueillir une centaine de startups sur quelques 2000 mètres carrés. Aujourd’hui, il y a déjà 60 startups dans le Village, soit à peu près 200 personnes. Nous avons reçu 500 dossiers. »